Passer au contenu principal

Une campagne anti-Obama fait polémique

De nouvelles affiches affirmant que «le tabac tue plus qu'Obama» ont fait leur apparition à Moscou.

La photo partagée par le parlementaire d'opposition au parti de Vladimir Poutine Dmitry Gudkov est devenue virale. il dénonce une propagande «dégoutante».
La photo partagée par le parlementaire d'opposition au parti de Vladimir Poutine Dmitry Gudkov est devenue virale. il dénonce une propagande «dégoutante».
Facebook / Dmitry Gudkov

Non sans rappeler les sombres heures de la propagande de la guerre froide, une campagne visant le président américain et sa politique étrangère, sous couvert de lutte contre le tabagsime, est rapidement devenue virale en Russie, note le correspondant du Guardian à Moscou.

Mardi, un parlementaire de l'opposition, Dmitry Gudkov, a posté sur son compte Twitter une affiche collée à un abribus, affirmant: «Le tabac tue plus qu'Obama - bien qu'Obama tue beaucoup de gens. Ne fumez pas. Ne soyez pas comme Obama».

???????? ? ??????? — ? ?????. «? ??? ? ???? — ??????? ?????! ? ???? ???? ????? ?? ??????? ??????? ? ??????? ?????? ?????...Posted by Dmitry Gudkov on Tuesday, February 16, 2016

Des «vandales» tenus pour responsables

Face au tollé provoqué par la photo partagée par Dmitry Gudkov, qui accuse les autorités de complaisance face à un message selon lui «dégoûtant et embarrassant», la mairie a annoncé que l'entreprise en charge des publicités de la ville allait retirer ces affiches. La campagne, mise en place par des «vandales», d'après la mairie de Moscou, est jusqu'à maintenant restée anonyme.

Les initiatives anti-américaines se sont multipliées ces derniers mois à Moscou sur fond de tensions liées aux intérêts divergents des présidents russe et américain en Syrie. En janvier, une bannière portant le mot «Tueur» sur une réplique du poster de campagne d'Obama en 2008 avait été accrochée en face de l'ambassade américaine à Moscou.

Plusieurs vidéos postées par des jeunes membres du parti dominant en Russie ont accusé Barack Obama de crimes contre l'humanité et appelé à sa condamnation au tribunal de La Haye.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.