Californie: électricité «100% propre» en 2045

Etats-UnisLa Californie a lancé lundi un défi à Trump en annonçant un objectif d'énergie «100% propre» d'ici 2045.

Installation de panneaux solaires en Californie.

Installation de panneaux solaires en Californie. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Solaire, éolien, géothermie... La Californie, cinquième puissance économique mondiale et fer de lance de la lutte contre le changement climatique, s'est officiellement engagée lundi pour une énergie «100% propre» d'ici 2045, dans un geste de défi au président climato-sceptique Donald Trump.

«Avec cette loi, la Californie est sur les rails pour remplir les objectifs de l'accord de Paris et même aller au-delà», a lancé Jerry Brown, gouverneur démocrate de l'Etat de la côte ouest, avant de signer la loi adoptée par les parlementaires californiens. «Ce ne sera pas facile, ce ne sera pas immédiat, mais ce doit être fait», a-t-il insisté.

Jusqu'alors aux Etats-Unis, seul l'archipel de Hawaï --directement menacé par la montée des eaux du Pacifique induite par le changement climatique-- s'était doté d'une politique aussi volontariste.

Une vingtaine de pays ont pris des mesures similaires, mais aucun n'a l'envergure économique ni le poids politique de l'Etat américain le plus peuplé avec environ 40 millions d'habitants.

Les USA hors de l'accord de Paris

«La Californie, en tant qu'économie des plus prospères, passe à l'attaque sur le changement climatique. J'espère que la France et l'Allemagne relèveront aussi leurs ambitions, car nous devons tous faire davantage», a déclaré Jerry Brown à l'AFP.

«Il n'y a pas de mots pour signifier l'importance qu'un Etat aussi grand et influent que la Californie s'engage à une énergie propre à 100%», s'est réjoui Michael Brune, directeur du Sierra Club, l'une des plus anciennes organisations de protection de la nature aux Etats-Unis.

Au niveau fédéral, l'administration républicaine du président Donald Trump s'est officiellement retirée en 2017 de l'accord de Paris qui avait été formellement signé l'année précédente par son prédécesseur démocrate Barack Obama.

Cet accord sur le climat, signé en décembre 2015 par quelque 190 pays, vise à limiter l'augmentation de la température de l'atmosphère en-deçà de 2°C par rapport à l'ère pré-industrielle, afin d'éviter des catastrophes climatiques à grande échelle.

Pour y arriver, les scientifiques estiment que les activités humaines doivent arriver à un «bilan carbone neutre», c'est-à-dire plus d'augmentation globale des rejets de gaz à effet de serre, d'ici 2050.

«Dizaines de milliers d'emplois»

Sous l'influence de M. Brown, défenseur des énergies renouvelables depuis son premier mandat de gouverneur dans les années 1970, la Californie --épaulée par seize autres Etats-- a réagi à la décision de M. Trump en reprenant le flambeau de la lutte contre le changement climatique. Et a décidé de réduire coûte que coûte les émissions de gaz à effet de serre des Etats-Unis, quitte à poursuivre en justice l'administration fédérale.

Dans le détail, la loi adoptée par les élus californiens prévoit que toute l'électricité passant par le réseau de l'Etat aura un «bilan carbone neutre» d'ici 2045. En outre, 50% de sa production électrique devra venir de sources d'énergie renouvelables (solaire, éolien, géothermie, etc) d'ici 2025, et 60% d'ici 2030.

Le reste de la production d'énergie pourrait aussi être fourni par d'autres sources, à condition qu'elles ne rejettent pas de gaz à effet de serre dans l'atmosphère (nucléaire, centrales au gaz dotées de systèmes de récupération du CO2 émis, etc.)

Selon les experts, l'énergie solaire et éolienne représente 8% de la production d'électricité aux Etats-Unis, et près de 20% pour la seule Californie. «La Californie sera toujours à la pointe de la lutte contre le changement climatique, quelle que soit la personne qui occupe la Maison Blanche», a affirmé le sénateur Kevin de Leon, qui a porté cette loi novatrice. Outre la protection de l'environnement, cette loi va aussi «doper l'économie» de la Californie et «créer des dizaines de milliers d'emplois», précise-t-il.

«Il y a déjà dix fois plus d'emplois dans ce secteur pour la seule Californie que dans l'exploitation des mines de charbon pour l'ensemble des Etats-Unis», a ajouté M. de Leon. La production d'électricité représente à l'heure actuelle 16% des émissions de gaz à effet de serre de la Californie. (afp/nxp)

Créé: 11.09.2018, 00h31

Deux ans pour agir contre le changement climatique

«Si nous ne changeons pas d'orientation d'ici 2020, nous risquons (...) des conséquences désastreuses pour les humains et les systèmes naturels qui nous soutiennent», a déclaré lundi le chef de l'ONU Antonio Guterres, en appelant la société civile à réclamer «des comptes» aux dirigeants de la planète.

Articles en relation

La Californie suit de près le business du cannabis

Etats-Unis Après avoir légalisé le cannabis cette année, la Californie a encadré de façon stricte ce nouveau business. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...