Le cabinet Fonseca porte plainte pour piratage

Panama PapersLe cabinet d'avocat au centre du scandale, qui dit avoir été victime d'un piratage informatique, a déposé plainte.

Le panneau au pied de l'immeuble abritant le cabinet Mossack Fonseca, à Panama (image d'illustration - 5 avril 2016).

Le panneau au pied de l'immeuble abritant le cabinet Mossack Fonseca, à Panama (image d'illustration - 5 avril 2016). Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, au coeur du scandale des «Panama papers» qui a éclaté dimanche, a affirmé mardi avoir été victime d'un piratage informatique opéré depuis des serveurs étrangers et avoir porté plainte à ce sujet.

«Nous avons un rapport technique qui dit que nous avons été piratés depuis des serveurs étrangers», a déclaré à l'AFP Ramon Fonseca Mora, directeur et cofondateur du cabinet, en précisant avoir lundi «déposé plainte auprès du parquet».

«Personne ne parle du piratage» dans la presse qui abonde depuis deux jours sur les révélations, s'offusque M. Fonseca, alors que «c'est le seul crime qui a été commis», selon lui.

Vie privée

Il s'indigne également que les révélations sur les 11,5 millions de documents extraits du système informatique de son cabinet se concentrent sur ses clients les plus célèbres, au mépris du respect de la vie privée.

«Nous ne comprenons pas. Le monde est déjà en train d'accepter que la vie privée n'est pas un droit de l'homme», a-t-il commenté.

La déclaration de Ramon Fonseca Mora intervient deux jours après la révélation par des journaux du monde entier du scandale d'évasion fiscale dit des «Panama papers», basée sur quelque 11,5 millions de documents provenant du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca. L'enquête lève le voile sur un vaste système d'évasion fiscale impliquant hauts responsables politiques, sportifs ou milliardaires. (afp/nxp)

Créé: 06.04.2016, 06h43

Articles en relation

Des accusations «injustes», selon le Panama

Panama Papers Le gouvernement panaméen reproche à l'OCDE les propos «discriminatoires» de son secrétaire général. Plus...

Credit Suisse rejette les accusations d'évasion fiscale

Panama papers Le directeur général de Credit Suisse, Tidjane Thiam, a assuré que sa banque ne gérait des actifs que dans des buts licites. Plus...

La justice panaméenne ouvre une enquête

«Panama papers» L'enquête devra établir si des infractions ont été commises, par qui et repérer de possibles dommages financiers. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...