Passer au contenu principal

Brigitte insultée: Macron «triste» pour Bolsonaro

Le président français Emmanuel Macron a déploré lundi les «propos extraordinairement irrespectueux» du président brésilien sur son épouse Brigitte.

Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro sont en froid.

Emmanuel Macron a déploré lundi les propos «extraordinairement irrespectueux» de son homologue brésilien Jair Bolsonaro à l'encontre de son épouse Brigitte, se disant «triste pour lui et pour les Brésiliens».

Jair Bolsonaro a tenu «des propos extraordinairement irrespectueux à l'égard de mon épouse», a-t-il lancé en marge du sommet du G7 à Biarritz. «Qu'est-ce que je peux vous dire ? C'est triste, c'est triste mais c'est triste d'abord pour lui et pour les Brésiliens», a-t-il déclaré, ajoutant qu'il espérait «très rapidement» que les Brésiliens «auront un président qui se comporte à la hauteur».

Propos offensants dimanche

Le président brésilien avait endossé dimanche sur Facebook un commentaire offensant pour la première Dame Brigitte Macron, tandis qu'un de ses ministres traitait le chef de l'Etat français Emmanuel Macron de «crétin opportuniste».

Jair Bolsonaro a réagi à un post qui se moquait du physique de la première Dame française - apparaissant sur une photo désavantageuse - en le comparant à celui de Michelle Bolsonaro (37 ans), rayonnante le jour de l'investiture de son mari.

«Vous comprenez maintenant pourquoi Macron persécute Bolsonaro?», lit-on à côté de photos des deux couples présidentiels. «C'est la jalousie (...) de Macron, je parie», écrit l'internaute, Rodrigo Andreaça. «N'humilie pas le type - MDR («mort de rire»), a répondu en commentaire le président Bolsonaro en référence à son homologue français.

Dimanche également, Emmanuel Macron a été copieusement insulté sur Twitter par le ministre brésilien de l'Education. »Macron n'est pas à la hauteur de ce débat (sur l'Amazonie, ndlr). C'est juste un crétin opportuniste qui cherche le soutien du lobby agricole français«, avait écrit le ministre Abraham Weintraub, en référence à l'opposition du président français à l'accord de libre-échange UE-Mercosur.

A la veille du G7, Emmanuel Macron avait accusé Jair Bolsonaro de lui avoir «menti» sur ses engagements en matière d'écologie et a annoncé que la France s'opposait désormais à l'accord controversé de libre-échange entre l'UE et le Mercosur, un groupe de pays sud-américains, dont le Brésil.

Quelques semaines plus tôt, autre signe de la dégradation des relations entre les deux pays depuis l'arrivée du populiste et climato-sceptique Jair Bolsonaro au pouvoir : le président brésilien avait annulé au dernier moment un rendez-vous qu'il avait avec le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, arguant qu'il avait rendez-vous .... chez le coiffeur.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.