Passer au contenu principal

Pourquoi le Brexit se joue en Irlande du Nord

Boris Johnson fait une «offre finale» à Bruxelles et jure de partir le 31 octobre. Avec ou sans accord.

Le premier ministre britannique lance un ultimatum à l'Union européenne.
Le premier ministre britannique lance un ultimatum à l'Union européenne.
Reuters

À prendre ou à laisser. Le premier ministre britannique Boris Johnson a fait ce mercredi une «offre finale» à l’Union européenne. Il jure que le Royaume-Uni divorcera comme prévu le 31 octobre, avec ou sans accord sur les relations futures, au risque de provoquer une crise économique majeure. Or, son offre est un plan pour l’Irlande du Nord, petit territoire à peine plus grand que la Suisse romande. Voici pourquoi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.