Brésil: Jair Bolsonaro est sorti de l'hôpital

SantéHospitalisé depuis le 7 septembre, le président brésilien est sorti lundi après avoir été opéré d'une hernie abdominale.

L'hôpital Vila Nova Star.

L'hôpital Vila Nova Star. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président brésilien Jair Bolsonaro est sorti de l'hôpital lundi pour regagner Brasilia, huit jours après une opération d'une hernie abdominale à Sao Paulo, et à une semaine d'un déplacement à l'ONU à New York. Le convoi présidentiel a quitté l'hôpital pauliste en début d'après-midi, a constaté l'AFP.

«Hospitalisé depuis le 7 septembre, le président va sortir de l'hôpital cet après-midi, après une séance de kinésithérapie», avait annoncé en matinée un dernier bulletin médical de l'hôpital Vila Nova Star.

Jair Bolsonaro est parti à destination de l'aéroport de Congonhas pour prendre un vol pour Brasilia. «Le président poursuivra sa convalescence à domicile, en suivant les recommandations médicales sur son alimentation et ses activités physiques», ont précisé les médecins.

Sonde retirée

L'intervention chirurgicale, la quatrième depuis que Jair Bolsonaro a été poignardé pendant la campagne électorale par un déséquilibré il y a un an, avait duré plus de cinq heures, deux de plus que prévu. Les chirurgiens sont intervenus pour remédier à une éventration de la paroi abdominale.

Au milieu de la semaine dernière, Jair Bolsonaro, 64 ans, s'était vu poser une sonde naso-gastrique, en raison de problèmes de transit intestinal. La sonde a finalement été retirée vendredi et il a repris progressivement l'alimentation par voie orale. Il devrait reprendre officiellement ses fonctions mercredi. Depuis le 8 septembre, jour de l'opération du dirigeant d'extrême droite, le vice-président Hamilton Mourao est président par intérim.

Jair Bolsonaro compte être rétabli pour prononcer à New York le 24 septembre le discours inaugural de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU, une tâche qui incombe traditionnellement au chef de l'Etat du Brésil. Mais son voyage a été repoussé d'une journée, au 23 septembre, a indiqué le porte-parole de la présidence, le général Otavio Rego Barros, ajoutant que ce discours était actuellement en cours de rédaction «à plusieurs mains».

Discours sur l'Amazonie

Jair Bolsonaro prononcera son discours, centré sur l'Amazonie, comme prévu le 24 septembre et rentrera au Brésil dès le lendemain, a précisé son porte-parole. «Le président comprend qu'il ne doit pas s'exposer à des voyages épuisants», a ajouté le porte-parole, tout en reconnaissant «l'importance de ce voyage».

Jair Bolsonaro a été la cible de nombreuses critiques de l'étranger sur sa gestion des graves incendies en Amazonie et sur la préservation de la plus grande forte tropicale du monde. Il devrait réaffirmer avec force la souveraineté du Brésil sur ses 60% de territoire amazonien. (afp/nxp)

Créé: 16.09.2019, 23h16

Articles en relation

Les fils Bolsonaro, inquiétantes copies conformes de leur père

Brésil Le ton est le même et aucun ne fait dans la finesse. Les rejetons du président brésilien ont aussi le goût du pouvoir. Plus...

Bolsonaro reste en convalescence à l'hôpital

Brésil Le président brésilien doit rester plus longtemps que prévu à l'hôpital après une opération à l'abdomen. Plus...

Un fils de Bolsonaro met en question la démocratie

Brésil Carlos Bolsonaro, 36 ans et deuxième fils du président brésilien, a défrayé la chronique en affirmant que «les choses ne changent pas vite par la voie démocratique». Plus...

Bolsonaro a été opéré avec «succès»

Brésil Poignardé il y a une année, le président brésilien a été opéré d'une hernie incisionnelle avec «succès» selon son chirurgien. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...