Passer au contenu principal

GabonLes braconniers ont massacré 11'000 éléphants

Depuis 2004, le braconnage a tué plus de 11'000 éléphants au Gabon dans la forêt tropicale du parc national de Minkebe, a annoncé mercredi le gouvernement gabonais.

Une famille d'éléphants de forêt d'Afrique, la femelle et les éléphanteaux, cherchent leur nourriture dans un parc au Gabon.
Une famille d'éléphants de forêt d'Afrique, la femelle et les éléphanteaux, cherchent leur nourriture dans un parc au Gabon.
AFP

L'amplification du massacre des pachydermes est imputée à la hausse de la demande d'ivoire en Asie.

Une étude menée conjointement par le gouvernement gabonais, l'organisation de défense de la vie animale WWF et la société de conservation de la faune estime que deux tiers des éléphants de forêt du parc de Minkebe ont été tués depuis 2004.

Le petit pays d'Afrique centrale abrite la moitié environ des 100'000 éléphants de forêt encore en vie dans le monde.

Mortelle convoitise

La qualité de l'ivoire de ces éléphants suscite la convoitise des braconniers, en provenance notamment du Cameroun, situé au nord du Gabon. Selon les conservateurs, l'augmentation de l'influence et des investissements de la Chine en Afrique a accru le commerce illicite de l'ivoire à destination de l'Asie.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.