Bolsonaro reste en convalescence à l'hôpital

BrésilLe président brésilien doit rester plus longtemps que prévu à l'hôpital après une opération à l'abdomen.

L'établissement où est hospitalisé le chef de l'Etat brésilien.

L'établissement où est hospitalisé le chef de l'Etat brésilien. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jair Bolsonaro, toujours hospitalisé quatre jours après une opération à l'abdomen, ne pourra pas reprendre ses fonctions avant le 17 septembre afin d'avoir une plus longue convalescence, a annoncé jeudi soir le porte-parole de la présidence.

Ce porte-parole, Otavio Rêgo Barros, avait indiqué dans la matinée que le chef de l'Etat avait prévu de reprendre ses fonctions de président du Brésil dès ce vendredi, même s'il s'alimente toujours via une sonde naso-gastrique.

«L'équipe de médecins du président de la République a décidé de le tenir éloigné de l'exercice de ses fonctions (...) quatre jours supplémentaires, à compter du (vendredi) 13 septembre, afin de lui accorder une plus longue période de récupération», a annoncé le porte-parole.

Depuis dimanche, jour de l'opération de Jair Bolsonaro à l'abdomen un an après l'attentat à l'arme blanche dont il a été victime, le vice-président Hamilton Mourao est président par intérim.

Sonde naso-gastrique

Le chef de l'Etat a publié sur son compte Twitter une photo aux côtés de ses médecins, sur laquelle il est debout, mais porte toujours la sonde naso-gastrique.

Mercredi, l'hôpital avait annoncé la pose de cette sonde en raison de problèmes de transit intestinal. Lundi, au lendemain de son opération pour une hernie incisionnelle de l'abdomen, Jair Bolsonaro, 64 ans, pouvait déjà ingérer des aliments liquides.

L'intervention chirurgicale, la quatrième depuis qu'il a été poignardé à l'abdomen en septembre 2018 pendant la campagne électorale, avait duré plus de cinq heures, deux de plus que prévu. «L'état de santé du président (...) évolue positivement», a simplement indiqué son porte-parle jeudi soir.

Jair Bolsonaro compte être rétabli pour se rendre à New York le 24 septembre, pour l'Assemblée générale de l'ONU, où le Brésil est traditionnellement le premier pays à prononcer un discours. (afp/nxp)

Créé: 12.09.2019, 23h49

Articles en relation

Un fils de Bolsonaro met en question la démocratie

Brésil Carlos Bolsonaro, 36 ans et deuxième fils du président brésilien, a défrayé la chronique en affirmant que «les choses ne changent pas vite par la voie démocratique». Plus...

Nouvelle pique de Bachelet contre Bolsonaro

Brésil Quelques jours après avoir froissé le président brésilien en parlant de rétrécissement démocratique, la Haute commissaire de l'ONU aux droits de l'homme en remet une couche. Plus...

Bolsonaro a été opéré avec «succès»

Brésil Poignardé il y a une année, le président brésilien a été opéré d'une hernie incisionnelle avec «succès» selon son chirurgien. Plus...

Brigitte Macron encore insultée au Brésil

Diplomatie La première dame française est «vraiment moche», a déclaré un ministre de Jair Bolsonaro jeudi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...