Bolsonaro nomme un fils, ami des Trump, aux USA?

BrésilLe plus jeune des fils du président brésilien est actuellement député. Son père songe à le nommer ambassadeur aux Etats-Unis.

Bolsonaro: «J'imagine comme ce sera perçu de l'autre côté: je pense au peuple américain voyant le président d'un pays qui envoie son fils y travailler...» Image: archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président brésilien Jair Bolsonaro songe à nommer un de ses trois fils, Eduardo, ambassadeur aux Etats-Unis, a-t-il révélé jeudi. Ce dernier est actuellement député.

Eduardo «est un ami des enfants de (Donald) Trump, parle anglais, espagnol, a une très large expérience dans le monde. A mon avis, il peut être la bonne personne et pourrait parfaitement s'occuper du travail à Washington», a déclaré aux journalistes le président d'extrême droite en marge d'un événement officiel à Brasilia.

Cependant, la décision revient à son fils, a-t-il dit, car pour prendre ses fonctions à Washington, il devrait abandonner son mandat de membre du Congrès. Sa nomination serait également soumise à l'approbation du Sénat.

Eduardo Bolsonaro, 35 ans, le plus jeune des fils du président, qui tous trois sont impliqués en politique, a indiqué n'avoir pas reçu pour l'heure de proposition officielle, mais a affirmé: «Si le président me confie cette mission, je serais prêt à démissionner de mon mandat».

«J'imagine comme ce sera perçu de l'autre côté: je pense au peuple américain voyant le président d'un pays qui envoie son fils y travailler...», a-t-il convenu. «Mais je parle anglais, je parle espagnol, j'ai été élu avec un nombre de suffrages record, je suis président de la commission des relations étrangères à la Chambre des députés. Je pense que mes titres et mes compétences me donnent une certaine qualification», a-t-il ajouté.

Ministre informel

Cette éventualité a été dévoilée au lendemain de l'anniversaire d'Eduardo Bolsonaro, qui a fêté mercredi 35 ans, justement l'âge minimum requis pour être ambassadeur du Brésil à l'étranger.

Pendant la campagne et les premiers mois du gouvernement, Eduardo Bolsonaro a été comme une sorte de ministre des Affaires étrangères informel pour le gouvernement d'extrême droite de son père.

Il a ainsi accompagné son père lors de plusieurs voyages à l'étranger et notamment lors de sa visite officielle aux Etats-Unis en mars. A cette occasion, il a d'ailleurs été le seul représentant brésilien à participer avec son père à la rencontre privée avec Donald Trump dans le Bureau ovale de la Maison-Blanche, alors même que le ministre brésilien des Affaires étrangères Ernesto Araujo faisait également partie du voyage. (ats/nxp)

Créé: 12.07.2019, 07h01

Articles en relation

Jair Bolsonaro défend le travail des enfants

Brésil Le président brésilien a mis en avant son exemple personnel pour défendre le travail des enfants, créant la polémique. Plus...

Bolsonaro révoque deux décrets sur le port d'armes

Brésil Sous la pression du Sénat, le président brésilien a annulé, mardi, deux textes polémiques sur la libéralisation des armes. Plus...

La Suisse déplore l'inaction de Bolsonaro

Brésil L'absence de défense du droit des minorités du gouvernement brésilien inquiète l'ONU. La Suisse se dit «alarmée». Plus...

Une première Gay Pride réussie sous Bolsonaro

Brésil La Gay Pride de Sao Paulo, l'une des plus importantes du monde, a rassemblé des dizaines de milliers de personnes dimanche. Plus...

Le Sénat s'oppose à Bolsonaro sur les armes

Brésil Le Sénat brésilien a voté contre le décret qui libéralisait la vente d'armes. L'Assemblée nationale aura le dernier mot. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections: le PLR impute sa défaite à Maudet
Plus...