Un groupe kurde revendique les attentats d'Istanbul

TurquieLes deux attaques à la bombe de samedi soir ont coûté la vie à au moins 38 personnes. On déplore également 166 blessés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), un groupe radical proche du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ont revendiqué dimanche les deux explosions près du stade de Besikta .commis la veille au coeur d'Istanbul, selon une agence de presse prokurde. «Les TAK ont revendiqué l'attentat qui s'est produit hier à Istanbul», a rapporté l'agence de presse Firat, proche de la mouvance séparatiste kurde.

Près de 40 morts

Le bilan du double attentat qui a frappé samedi soir le coeur d'Istanbul est désormais de 38 tués et 166 blessés, a annoncé dimanche le ministre turc de l'Intérieur Süleyman Soylu. Au total, 30 policiers, sept civils et une personne dont l'identité n'a pas encore été déterminée ont été tués dans le double attentat qui a eu lieu à proximité du stade de l'équipe de football de Besiktas, a précisé le ministre.

La Turquie a décrété une journée de deuil national dimanche. Le Premier ministre Binali Yildirim a ordonné la mise en berne des drapeaux.De nombreux Turcs déposaient des fleurs dimanche matin sur les lieux des deux attaques. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a promis dimanche de lutter «jusqu'au bout contre le terrorisme». «Nous lutterons jusqu'au bout contre cette malédiction qu'est le terrorisme», a-t-il affirmé après avoir rencontré des blessés dans un hôpital d'Istanbul. Les auteurs de la double attaque «paieront un lourd tribut», a-t-il ajouté.

PKK pointé du doigt

Un véhicule piégé a explosé à proximité d'un véhicule de transport de la police à 22h29 (20h29 en Suisse) devant la Vodafone Arena. Et, 45 secondes plus tard, un kamikaze s'est fait exploser au milieu d'un groupe de policiers dans le parc voisin de Maçka.

Le vice-Premier ministre Numan Kurtulmus a dénoncé une «attaque terroriste qui visait clairement les forces de police antiémeute». Cette double attaque n'a pas été immédiatement revendiquée, mais les premiers éléments «désignent» les séparatistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a affirmé dimanche le ministre de l'Intérieur.

Süleyman Soylu a évoqué notamment «la manière dont l'événement a été planifié», ainsi que le «timing» des explosions qui semblent avoir visé des cibles de la police. L'attentat a frappé un quartier touristique d'Istanbul, situé entre l'emblématique place Taksim et l'ancien palais impérial de Dolmabahçe, sur la rive européenne de la mégalopole turque. (afp/nxp)

Créé: 11.12.2016, 10h42

Galerie photo

Double attentat meurtrier à Istanbul

Double attentat meurtrier à Istanbul Une attaque à la voiture piégée a fait près de quarante morts et plus de 160 blessés. Les explosions ont eu lieu à proximité du stade de football du club de Besiktas.

Articles en relation

Une double attaque à la bombe a frappé Istanbul

Turquie Deux attaques à la bombe ont fait au moins 29 morts et 166 blessés samedi soir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.