Berlin prend position contre le voile intégral

AllemagneLe ministre de l'Intérieur, Thomas de Maizière, appelle à une interdiction partielle de la burqa.

Le ministre allemand de l'Intérieur a appelé vendredi à une interdiction partielle de la burqa, notamment lors de démarches administratives et dans les salles de cours. (Image d'illustration)

Le ministre allemand de l'Intérieur a appelé vendredi à une interdiction partielle de la burqa, notamment lors de démarches administratives et dans les salles de cours. (Image d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre allemand de l'Intérieur a appelé vendredi à une interdiction partielle de la burqa. Le thème de l'intégration des musulmans et la lutte contre la radicalisation dominent le débat politique depuis des attaques en juillet et avant des élections régionales.

Thomas de Maizière a relevé que «la burqa n'est pas compatible avec notre pays ouvert sur le monde (...) et la question est comment nous allons régler juridiquement cette question». Il sortait d'une réunion avec ses homologues conservateurs des Länder d'Allemagne.

«Montrer son visage là où c'est nécessaire»

«Nous sommes d'accord pour rejeter la burqa. Nous sommes d'accord que nous voulons légalement introduire le principe de montrer son visage là où c'est nécessaire pour notre société: au volant, lors de procédures administratives, au service de l'état civil, dans les écoles et les universités, dans le service public, devant les tribunaux», a-t-il dit à l'antenne de la chaîne télévisée ZDF.

Il n'a cependant pas donné de calendrier pour introduire cette interdiction. Largement soutenue dans les rangs conservateurs, cette idée n'a pas l'adhésion des sociaux-démocrates du SPD, alliés au sein du gouvernement à la CDU d'Angela Merkel et M. de Maizière.

Interdiction totale exclue

«On va avancer étape par étape, mais je pense que beaucoup de choses peuvent être approuvées», a-t-il dit. La semaine dernière, il avait exclu une interdiction générale du voile intégral qui serait, selon lui, inconstitutionnelle.

Le ministre doit présenter, vendredi en fin de matinée au cours d'une conférence de presse, une «déclaration de Berlin» sur la sécurité et l'intégration signée de tous les ministres de l'Intérieur conservateurs des Etats-régions allemands.

Après une série d'attaques en juillet dont certaines revendiquées par le groupe Etat islamique, M. De Maizière avait déjà annoncé une série de mesures le 11 août pour renforcer la sécurité dans le pays. La déchéance de nationalité pour les combattants djihadistes binationaux à l'étranger, ainsi que des renforcements des moyens humains et techniques de la police et des services de renseignement, en faisaient partie.

Barrière à l'intégration

Le ministre de l'Intérieur, comme la chancelière Angela Merkel, ont souligné que le voile intégral était une barrière à l'intégration et non un problème de sécurité. «Une femme entièrement voilée n'a presque aucune chance de s'intégrer», a déclaré Mme Merkel dans un entretien publié vendredi.

Le voile intégral a été interdit dans plusieurs pays européens et fait l'objet de réflexion dans de nombreux autres. Du côté des opposants allemands à l'interdiction, on relève volontiers l'échec de la mesure en France.

«En France, la burqa est interdite depuis des années sans le moindre résultat. Le pays n'est pas plus sûr et les musulmans ne sont pas plus intégrés», relève sur son site l'hebdomadaire der Spiegel.

Bilkay Öney, qui travaille sur les questions d'intégration au SPD, a relevé à propos de la burqa «que son interdiction (en France) n'a pas empêché des attentats», ni réglé la question de l'intégration. «Nous devons faire en sorte que les musulmans, les migrants s'émancipent, mais ça demande du temps», relève-t-elle dans le quotidien Die Welt. (afp/nxp)

Créé: 19.08.2016, 09h18

Articles en relation

Une initiative pour l'interdiction du voile intégral

Voile Un comité proche de l'UDC annonce lancer une initiative populaire pour interdire la dissimulation du visage dans l'espace public. Le même comité est à l'origine du texte sur les minarets. Plus...

Maillard ne combattra pas l'initiative contre le voile

Canton de Vaud Le conseiller d'Etat socialiste vaudois Pierre-Yves Maillard ne combattra pas l'initiative lancée en mars par le comité d'Egerkingen visant à interdire le voile intégral en Suisse. Plus...

Le socialiste Mario Fehr est opposé à la burqa

Port du voile Le conseiller d'Etat zurichois estime que les burqas n'ont pas leur place en Suisse et ne devraient pas y être tolérées. Polémique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.