Passer au contenu principal

Belgrade suffoque, les autorités nient la pollution

Les citoyens réclament une réaction des dirigeants alors que la capitale serbe est la ville la plus polluée du monde.

Devant la mairie de Belgrade, les manifestants critiquent l’inaction des autorités face à la pollution de l’air.
Devant la mairie de Belgrade, les manifestants critiquent l’inaction des autorités face à la pollution de l’air.
F. Stevanovic/Anadolu

«Le vent a soufflé, la pluie est tombée. Ils n’ont rien fait et ça a fonctionné!» L’ironie n'échappe pas à la petite foule rassemblée devant la mairie de Belgrade mercredi soir, bravant les averses et les violentes rafales de vent. Au micro, Radomir Lazovic, de l’initiative citoyenne Ne Davimo Beograd («Nous n’abandonnons pas Belgrade») critique le bilan médiocre des autorités serbes en matière de lutte contre la pollution de l’air.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.