Passer au contenu principal

Bataille turque pour le gaz en Méditerranée orientale

Au sommet de l’OTAN, la Grèce s’insurge contre cet «allié» envahissant. Chypre et l’Égypte partagent cette colère.

Touché, mais pas coulé. Un curieux jeu de «bataille navale» s’est invité au sommet de l’OTAN, mardi et mercredi, à Londres. Très remonté, le premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, presse l’Alliance atlantique de l’aider à raisonner l’intrépide président turc, Recep Tayyip Erdogan. Celui-ci vient en effet de s’octroyer une vaste portion de la Méditerranée sans égard pour les îles grecques et Chypre. Cela, sur fond de course aux hydrocarbures. Ambiance!

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.