Passer au contenu principal

La barbarie sans limite, arme tactique de Daech

L’Etat islamique décapite, crucifie, asservit et viole, immole par le feu… et rase un énorme site archéologique. Délire ou stratégie?

Les djihadistes du groupe «Etat islamique» sont entrés jeudi avec des bulldozers sur le vaste site archéologique de Nimroud pour raser l’antique Kalkhu, capitale de l’Empire assyrien au XIIIe siècle avant notre ère.
Les djihadistes du groupe «Etat islamique» sont entrés jeudi avec des bulldozers sur le vaste site archéologique de Nimroud pour raser l’antique Kalkhu, capitale de l’Empire assyrien au XIIIe siècle avant notre ère.
AP

«Ils tuent la civilisation!» Hier à Bagdad, Ibrahim Daoud était effondré. L’écrivain et poète venait d’apprendre que des djihadistes du groupe «Etat islamique» (surnommé Daech en arabe) étaient entrés ce jeudi avec des bulldozers sur le vaste site archéologique de Nimroud pour raser l’antique Kalkhu, capitale de l’Empire assyrien au XIIIe siècle avant notre ère. Un joyau inestimable, classé au patrimoine mondial de l’humanité.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.