Passer au contenu principal

Mer de ChineBarack Obama veut des «mesures tangibles»

Le président américain veut faire baisser les tensions avec la Chine dans la région.

Barack Obama lors de sa conférence de presse à Rancho Mirage (Etats-Unis), le 16 février 2016.
Barack Obama lors de sa conférence de presse à Rancho Mirage (Etats-Unis), le 16 février 2016.
AFP

Le président américain Barack Obama a plaidé mardi pour des «mesures tangibles» afin de diminuer les tensions en mer de Chine méridionale, et a également appelé au retour d'un gouvernement civil en Thaïlande.

«J'ai clairement dit que les Etats-Unis continueront à soutenir ceux qui oeuvrent en Asie du Sud-Est pour faire progresser la règle de droit, la bonne gouvernance, des institutions responsables et les droits de l'homme pour tous», a indiqué Barack Obama lors d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet en Californie avec les dirigeants des pays de l'Asean.

«Nous continuons à encourager un retour à une gouvernance civile en Thaïlande», a relevé Barack Obama. La junte au pouvoir depuis 2014 en Thaïlande a prévu d'organiser en juillet un référendum sur un projet de nouvelle Constitution, un texte jugé anti-démocratique par le mouvement d'opposition des Chemises rouges qui appelle à voter contre. Des élections ont été promises pour mi-2017.

Réconciliation en Birmanie

Barack Obama a également assuré que les Etats-Unis «maintiendront leur engagement auprès du peuple birman tandis qu'un nouveau président est choisi et qu'ils tentent de mettre en place un cessez-le-feu et d'avancer dans la réconciliation».

«A travers la région, nous continuons à être du côté des citoyens et de la société civile, à défendre la liberté d'expression, de réunion et de la presse», a poursuivi le président américain.

Il a également appelé à prendre des «mesures tangibles» pour diminuer les tensions en mer de Chine méridionale et à résoudre les différends de manière «pacifique».

Carrefour stratégique

Ces mesures consisteraient à «cesser toute nouvelle réclamation, nouvelle construction et mettre un terme à la militarisation des zones disputées», a-t-il détaillé dans une allusion à peine dissimulée aux activités de la Chine dans cette région.

«Le commerce légal ne doit pas être entravé. J'ai répété que les Etats-Unis continueront à voler, à voguer et à opérer partout où le droit international le permet», a fait savoir Barack Obama. «Et nous soutiendrons le droit de tous les pays à faire de même».

La Chine revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, carrefour stratégique pour le commerce mondial, et riches en ressources halieutiques et pétrolières.

Tensions avec les voisins

Dans l'archipel des Spratleys, elle a accéléré ces dernières années la construction d'îles artificielles, avec des pistes pouvant potentiellement accueillir des avions militaires.

Cette accélération a attisé les tensions avec les pays voisins (Vietnam, Taïwan, Philippines, Malaisie, Brunei).

Les dix pays membres de l'Asean, qui, ensemble, représentent la septième économie du monde, sont la Thaïlande, la Malaisie, Singapour, l'Indonésie, les Philippines, Brunei, le Vietnam, le Laos, la Birmanie et le Cambodge.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.