Des avions de chasse iraniens attaquent l'EI en Irak

Etat islamiqueDes avions de chasse iraniens ont lancé ces derniers jours des frappes contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) dans l'est de l'Irak, a indiqué mardi le Pentagone.

Des avion de chasse iraniens F-4 Phantom, de ce type auraient bombardé des positions de l'Etat islamique en Irak.

Des avion de chasse iraniens F-4 Phantom, de ce type auraient bombardé des positions de l'Etat islamique en Irak. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les attaques de l'armée iranienne sur des djihadistes, démenties quelques heures plus tard par Téhéran, n'étaient toutefois pas coordonnées avec celles des Etats-Unis.

«Nous avons des indications qu'ils ont lancé des raids aériens avec des avions F-4 Phantoms», a déclaré le contre-amiral américain John Kirby. Ses déclarations intervenaient après que la chaîne Al-Jazeera a montré des images d'avions semblant être des chasseurs F-4, similaires à ceux utilisés par l'armée de l'air iranienne. Ces avions attaquaient des cibles dans la province de Diyala, frontalière de l'Iran.

Ces informations ont été démenties par Téhéran. «Toute coopération avec l'Amérique dans de telles frappes est hors de question pour l'Iran», a précisé un haut responsable iranien ayant requis l'anonymat.

De son côté, l'Américain John Kirby a noté qu'il revenait au gouvernement irakien de coordonner les frappes aériennes menées par les différents pays participant à la coalition internationale contre l'EI, et non aux Etats-Unis.

Des Soukhoï iraniens en Irak

L'armée iranienne est active au sol, assistant les milices chiites ainsi que des unités de l'armée irakienne, mais c'est la première fois que Washington confirme des raids aériens menés par des avions de chasse iraniens contre l'EI. Téhéran a également mis à la disposition de l'Irak des Soukhoï Su-25. La rumeur veut même que des pilotes iraniens soient aux commandes de ces appareils.

Le gouvernement chiite iranien entretient des liens étroits avec le gouvernement chiite de Bagdad, qui éprouve de sérieuses difficultés à repousser les assauts des djihadistes sunnites.

Des avions américains mènent des missions au-dessus de l'Irak quotidiennement, appuyés par des appareils d'autres pays alliés comme la France, l'Australie ou le Canada par exemple. Les Etats-Unis ont commencé leurs frappes aériennes contre l'EI le 8 août en Irak, et en septembre au-dessus de la Syrie voisine.

Réunion de l'OTAN à Bruxelles

L'annonce de cet appui iranien intervient alors que le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, réunit à Bruxelles les ministres d'une soixantaine de pays participant à la coalition formée pour détruire l'organisation djihadiste.

L'Iran n'était pas invité à cette rencontre, qui est une première à ce niveau, organisée dans les locaux de l'OTAN à Bruxelles prêtés pour l'occasion.

«Plus aucune grosse unité de Daech (l'acronyme arabe de l'EI) ne peut se déplacer sans s'inquiéter de ce qui va lui tomber sur la tête», a assuré John Kerry en rappelant le «millier» de frappes réalisées par la coalition, dont les Etats-Unis sont le moteur. «Nous allons mener cette campagne aussi longtemps qu'il faudra pour gagner», a-t-il ajouté à l'ouverture de la réunion. «Notre engagement durera certainement des années».

Les ministres de la coalition devaient discuter mercredi des façons de tarir les sources de financement du groupe, de contrer et «décrédibiliser» la propagande de la «marque» EI sur internet, et aborder l'aide humanitaire aux réfugiés, selon un haut responsable américain. (ats/nxp)

Créé: 03.12.2014, 12h06

Galerie photo

La progression du groupe Etat islamique

La progression du groupe Etat islamique La fulgurante progression des djihadistes sunnites du groupe Etat islamique (EI) met en péril la sécurité de toute la région.

Articles en relation

Les djihadistes chassés d'un ancien site chimique

Irak L'armée irakienne a repris à l’État islamique (EI) un ancien complexe d'armes chimiques de Saddam Hussein à Mouthanna, au nord de Bagdad, a déclaré lundi le vice-ministre irakien des Affaires étrangères. Plus...

Une femme et un fils du chef de l'EI ont été arrêtés

Liban L'armée libanaise a arrêté une femme et un fils du chef du groupe État islamique Abou Bakr al-Baghdadi près de la frontière avec la Syrie il y a dix jours, en possession d'une fausse identité. Plus...

Le chef de l'armée US traite l'EI de «bande de nains»

Irak Le général Martin Dempsey a estimé samedi à Bagdad que le rapport de forces dans le conflit contre l'Etat islamique (EI) était en train de se renverser. Plus...

Les djihadistes accusés de crimes de guerre par l'ONU

Proche-Orient Les chefs du groupe Etat islamique (EI) doivent être traduits devant la justice internationale pour crimes de guerre en Syrie, estiment les enquêteurs de l'ONU. En Irak, l'armée a, par ailleurs, réussi à chasser les djihadistes de Baïji. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.