L'Autriche interdit le glyphosate

Environnement Pionnier européen, le parlement autrichien a banni le désherbant controversé du pays au nom du «principe de précaution».

L'interdiction de l'herbicide controversé en Autriche constitue une première européenne.

L'interdiction de l'herbicide controversé en Autriche constitue une première européenne. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le parlement autrichien a approuvé mardi une interdiction totale du glyphosate sur le territoire national. Ce qui fait de l'Autriche le premier pays de l'Union européenne (UE) à bannir l'herbicide controversé au nom du «principe de précaution».

Une majorité de députés a voté en faveur de l'amendement proposé par le parti social-démocrate SPÖ, en vertu duquel «la mise sur le marché» de produits à base de glyphosate est «interdite au nom du principe de précaution». Le texte a notamment reçu le soutien du parti d'extrême droite FPÖ.

Cette mesure d'interdiction totale fait débat depuis plusieurs semaines en Autriche. Ses opposants ont fait valoir qu'elle n'est pas conforme avec la règlementation européenne puisque la licence d'utilisation du glyphosate dans l'UE, renouvelée en 2017 par l'exécutif européen, court jusqu'au 15 décembre 2022.

L'interdiction de l'herbicide controversé s'est invitée presque par effraction sur l'agenda du parlement autrichien à la faveur de la chute, au mois de mai, du gouvernement dirigé par le chancelier conservateur Sebastian Kurz.

Majorité de circonstance

Profitant de l'absence de coalition constituée au parlement jusqu'aux législatives anticipées de septembre, les partis social-démocrate SPÖ, d'extrême droite FPÖ, écologiste Jetzt et les libéraux Neos ont réuni mardi une majorité de circonstance. Ils ont approuvé cette interdiction alors que les députés siègent pour la dernière semaine de cette mandature écourtée.

Le parti conservateur ÖVP, favori pour revenir au pouvoir après les législatives, a voté contre une interdiction totale pénalisant à ses yeux les agriculteurs. La formation de Sebastian Kurz proposait que l'usage de glyphosate soit formellement interdit pour les particuliers, à proximité des écoles et sur les terrains de sport.

Depuis la chute de la coalition droite-extrême droite, dans la foulée du scandale de «l'Ibizagate» ayant frappé le FPÖ, l'Autriche est dirigée par un gouvernement d'experts. Grisés par cette liberté législative temporaire, les parlementaires autrichiens ont d'ailleurs approuvé mardi d'autres mesures de protection de l'environnement: les sacs plastiques seront bannis sur l'ensemble du territoire au plus tard en 2021 et l'interdiction de privatiser les ressources en eau va être inscrite dans la Constitution.

Recalée par l'UE?

Le Bauernbund, syndicat agricole issu du parti conservateur, a dit s'attendre à ce que la mesure proscrivant le glyphosate soit recalée par les instances européennes, comme l'avait été une décision dans le même sens prise par l'Etat régional de Carinthie en 2018. Affirmant que le glyphosate n'est pas utilisé sur plus de 1% des surfaces agricoles en Autriche, le syndicat a taxé les députés de faire du «populisme sur le dos des agriculteurs». En Autriche, l'agriculture biologique représente 24% de la surface agricole, la part la plus élevée des pays de l'UE.

L'organisation de défense de l'environnement Greenpeace a salué un vote «historique». L'ONG a appelé l'exécutif européen à le respecter. Classé «cancérigène probable» depuis 2015 par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le glyphosate est utilisé sous diverses marques, depuis que le brevet détenu par le groupe américain Monsanto est tombé dans le domaine public en 2000. La plus célèbre reste le Roundup fabriqué par Monsanto, qui appartient désormais au géant allemand de la chimie Bayer.

Monsanto a été condamné deux fois aux Etats-Unis, en août 2018 et en mars 2019, par des jurys populaires à San Francisco qui ont considéré que le désherbant au glyphosate Roundup était responsable des cancers de deux personnes, et que Monsanto n'avait pas pris les mesures nécessaires pour avertir des risques potentiels.

Dans plusieurs pays européens, l'utilisation de glyphosate fait l'objet de restriction locale ou partielle. Après deux ans de débats particulièrement houleux, fin 2017, les Etats membres de l'Union européenne (UE) ont renouvelé pour 5 ans la licence du glyphosate. (ats/nxp)

Créé: 02.07.2019, 21h12

Articles en relation

Les députés approuvent la limitation du glyphosate

Vaud Le gouvernement vaudois a décidé, mardi, de limiter l'usage d'un herbicide polémique dans le secteur agricole. Plus...

Monsanto devra verser 2 milliards de dollars

Nouveau procès Roundup Le fabricant du glyphosate a été condamné à verser deux milliards de dollars à un couple d'Américains atteints d'un cancer. Plus...

Les ventes de glyphosate ont chuté en dix ans

Suisse Les quantités de glyphosate ont baissé de 45% et les ventes totales de produits phytosanitaires ont reculé de 29%. Les ventes de substances pour l'agriculture biologique ont bondi. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...