Un automobiliste fonce sur la foule et fait 2 blessés

FranceUn homme a foncé sur des piétons devant un bar de Nîmes cette nuit. Sa voiture a été arrêtée par une barrière de sécurité. On dénombre deux blessés.

Une enquête est en cours.

Une enquête est en cours. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un automobiliste a blessé légèrement deux personnes dans la nuit de jeudi à vendredi à Nîmes, dans le sud de la France, en voulant foncer sur des piétons, avant que son véhicule ne soit arrêté par une barrière de sécurité, a-t-on appris de sources concordantes. Vers 01H00 du matin vendredi (23H00 GMT jeudi), selon des témoignages recueillis sur place par l'AFP, l'homme de 32 ans a foncé en direction d'une cinquantaine de clients d'un bar, «l'Instant T», qui se trouvaient dans la rue devant l'établissement.

Sa voiture, une Peugeot blanche, a terminé sa course empalée dans une barrière de sécurité installée en prévision de la féria de Nîmes - une grande fête populaire autour de la tauromachie - qui doit débuter vendredi, a constaté un journaliste de l'AFP.

Plusieurs témoins de la scène, interrogés par l'AFP, rapportent que l'homme a crié «Allah akbar» (Dieu est le plus grand)« au moment des faits. Il serait inconnu de la police pour des faits de radicalisation, selon une source proche de l'enquête.

Le procureur de la République Eric Maurel, qui s'est rendu sur place, a expliqué que l'automobiliste, qui avait tenté de fuir, avait été interpellé et molesté par la foule. Dans un état de «relative confusion mentale» lors de son interpellation, l'homme a été hospitalisé, a ajouté le procureur. Une enquête a été ouverte pour «tentative de meurtre». (afp/nxp)

Créé: 14.09.2018, 08h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Schneider-Ammann s'en va
Plus...