Il y a aujourd'hui dix fois plus d'enfants obèses qu’il y a 40 ans

Santé publiqueL’OMS publie une étude qui montre une progression rapide et mondiale de l’obésité chez les 5-19 ans.

En quarante ans, le nombre d’enfants et d’adolescents obèses âgés de 5 à 19 ans a été multiplié par dix.

En quarante ans, le nombre d’enfants et d’adolescents obèses âgés de 5 à 19 ans a été multiplié par dix. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les nouvelles générations d’enfants et d’adolescents sont de plus en plus touchées par l’obésité, en raison de leur alimentation. A l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité, ce mercredi, l’Organisation mondiale de la santé, basée à Genève, et la revue The Lancet publient une étude édifiante. En quarante ans, le nombre d’enfants et d’adolescents obèses âgés de 5 à 19 ans a été multiplié par dix. Le taux d’obésité des jeunes en 2016 est de près de 6% chez les filles et 8% chez les garçons. Il était de 1% en 1975, quel que soit le sexe. Les enfants et ados obèses seraient en tout 124 millions, aujourd’hui, dans le monde.

«Cette tendance se poursuit dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, tandis qu’il se stabilise à un niveau inacceptable dans les pays à revenu élevé», commente le professeur Majid Ezzati de l’Ecole de santé publique de l’Imperial College de Londres.

«Il faut protéger les enfants des aliments nocifs pour leur santé et rendre plus accessible les aliments sains et nutritifs», ajoute le professeur, qui souligne la surexposition à des maladies comme le diabète.

Selon cette étude, au rythme de progression actuel, le nombre d’enfants obèses sera plus élevé en 2022 que celui des gamins qui souffrent d’une insuffisance de poids. Dans les deux cas, c’est la malnutrition qui est en cause. Dans l’est de l’Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes, les enfants sont rapidement passés de l’insuffisance pondérale au surpoids et à l’obésité. L’OMS a adressé aux pays membres des préconisations afin de mettre en place des plans d’éducation à l’alimentation et de réduction des aliments ultratransformés fortement caloriques et peu nutritifs.

(TDG)

Créé: 11.10.2017, 17h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Croisières: les superpaquebots débarquent
Plus...