Attentats de 2015: quatorze personnes seront jugées

France Soupçonnées d'avoir aidé les auteurs des attaques qui ont fait 17 morts il y a quatre ans, quatorze individus feront l'objet d'un nouveau procès.

L'enquête sur les attentats de 2015 en France se poursuit.

L'enquête sur les attentats de 2015 en France se poursuit. Image: Archives /AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les juges d'instruction antiterroristes ont ordonné jeudi le renvoi aux assises de quatorze personnes soupçonnées à des degrés divers de soutien logistique aux auteurs des attaques de Charlie Hebdo, Montrouge et de l'Hyper Cacher, a appris l'AFP vendredi de source proche du dossier. Ces attaques avaient fait 17 morts en janvier 2015.

Sur ces quatorze personnes, onze sont déjà aux mains de la justice française et trois sont visées par un mandat d'arrêt, selon l'ordonnance de mise en accusation de 271 pages, signée jeudi par trois juges du pôle antiterroriste du tribunal de Paris et dont a eu connaissance l'AFP. Les attentats des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly, tués par les forces l'ordre, furent les premiers de la vague djihadiste en France qui a fait au total 251 morts.

Procès en 2020

Un procès devant la cour d'assises spécialement composée à Paris pourrait se tenir en 2020 mais les accusés peuvent faire appel de cette ordonnance des juges, conforme pour l'essentiel aux réquisitions prises par le parquet mi-décembre. Les magistrats ont par ailleurs ordonné une disjonction pour poursuivre les investigations sur les soutiens des frères Kouachi, notamment au Yemen, après l'arrestation le 16 décembre à Djibouti de Peter Cherif, l'un des cadres d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa).

Cette organisation djihadiste avait revendiqué l'attaque visant l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. Ce proche des frères Kouachi, via la filière djihadiste des Buttes-Chaumont, remis dans la foulée de son arrestation à la France, a été mis en examen et incarcéré. «Il n'est pas exclu que celui des frères Kouachi s'étant rendu au Yemen en 2011, ait pu rencontrer sur place Peter Cherif», écrivent les juges Nathalie Poux, David de Pas et Emmanuelle Robinson.

Les trois accusés visés par un mandat d'arrêt sont Hayat Boumedienne, compagne de Coulibaly, et les deux frères Belhoucine, partis quelques jours avant les attaques pour la zone irako-syrienne. Les deux hommes sont présumés morts.

Trois non-lieux

Les juges retiennent les charges les plus lourdes contre l'aîné des frères Belhoucine, Mohamed, et contre un proche de Coulibaly, pour sa part en détention, Ali Riza Polat. Les juges ordonnent leur procès pour «complicités des crimes» commis par les trois terroristes. Ali Riza Polat, 33 ans, est mis en cause pour son rôle central, aux côtés de Coulibaly, dans la fourniture d'armes utilisées pour les attaques.

Mohamed Belhoucine, lui, est soupçonné d'avoir apporté un soutien logistique et idéologique. Les enquêteurs ont établi qu'il est l'auteur du serment d'allégeance au groupe Etat islamique (EI) lu par Coulibaly dans une vidéo de revendication, et qu'il a pu jouer le rôle d'intermédiaire avec un commanditaire.

Trois autres suspects bénéficient pour leur part d'un non-lieu. (afp/nxp)

Créé: 18.01.2019, 12h29

Galerie photo

Carnage au sein de Charlie Hebdo

Carnage au sein de Charlie Hebdo Le 7 janvier 2015, un attentat perpétré par les frères Kouachi a fait douze morts, dont huit collaborateurs de l'hebdomadaire satirique.

Articles en relation

Quatre ans après «Je suis Charlie» s'est essoufflé

Attentat de Charlie Hebdo Le journal satirique sort ce samedi un numéro «coup de poing» dénonçant le retour des obscurantistes. Plus...

Le djihadiste Peter Cherif retourne en prison

France Le possible commanditaire de l’attentat contre «Charlie Hebdo» a été déféré au Parquet en vue de l'exécution d'une peine prononcée il y a 5 ans et d'une nouvelle mise en examen. Plus...

Le proche des Kouachi pas visé par un mandat d'arrêt

Attentat contre «Charlie Hebdo» Le djihadiste Peter Cherif, proche des frères Kouachi auteurs de l'attentat contre «Charlie Hebdo» en 2015, n'est pas visé par un mandat d'arrêt dans cette enquête. Plus...

«La salle de rédaction était une mare de sang»

Charlie Hebdo Défiguré par une balle le jour de l'attentat, Philippe Lançon, journaliste, publie jeudi son livre «Le Lambeau». Plus...

Attentats de janvier 2015: nouvelles gardes à vue

France Quatre individus ont été interpellés lundi et mardi pour leur rôle éventuel dans la fourniture des armes, lors des attaques contre «Charlie Hebdo» et l'Hyper Casher. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...