Passer au contenu principal

AlgérieTrente otages et onze djihadistes tués dans l'assaut

Trente otages auraient été tués jeudi lors de l'assaut donné par les forces spéciales de l'armée algérienne contre le commando islamiste qui avait attaqué le complexe gazier de Tiguentourine.

Le site gazier d'In Amenas
Le site gazier d'In Amenas
AFP
Le site de BP en Algérie.
Le site de BP en Algérie.
AFP
Le site de BP en Algérie.
Le site de BP en Algérie.
AFP
1 / 3

Parmi les tués sur le site gazier figureraient au moins sept ressortissants étrangers.

Selon cette source, huit Algériens, deux Japonais, deux Britanniques et un Français figurent parmi les otages tués. La nationalité des autres victimes dans les rangs des otages n'est pas claire pour le moment.

D'après cette source de la sécurité algérienne, onze djihadistes au moins, dont un ressortissant français, ont également trouvé la mort lors de l'opération. Dans ce groupe figurent deux Algériens, dont le chef du commando djihadiste, de même que trois Egyptiens, deux Tunisiens, deux Libyens et un Malien.

afp/ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.