Passer au contenu principal

Pourquoi le tueur de Christchurch ne sera pas jugé pour terrorisme

L’accusé comparaîtra dans la nuit de jeudi à vendredi par vidéoconférence. Il devra répondre de 50 meurtres.

Les médias néo-zélandais ne peuvent diffuser que les images floutées de l'accusé déjà existantes (ici lors de sa première comparution le 16 mars).
Les médias néo-zélandais ne peuvent diffuser que les images floutées de l'accusé déjà existantes (ici lors de sa première comparution le 16 mars).
Reuters

C’est le début d’une procédure judiciaire comme la Nouvelle-Zélande n’en a jamais connu. Après une brève comparution au lendemain des massacres du 15 mars, le tueur présumé sera entendu par la justice dans la nuit de jeudi à vendredi lors d’une audience non publique. L’homme sera poursuivi non pas pour terrorisme, mais pour 50 meurtres et 39 tentatives de meurtres, a annoncé la police jeudi dans un communiqué de presse. D’autres accusations pourraient s’ajouter.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.