Passer au contenu principal

BangladeshTrente-huit mises en examen pour meurtre au Rana Plaza

En 2013, un immeuble s'était effondré à Dacca. Il abritait plusieurs ateliers de confection. L'accident avait fait 1135 morts.

Le principal accusé est le propriétaire du Rana Plaza.
Le principal accusé est le propriétaire du Rana Plaza.
Archives, Reuters

La justice bangladaise a mis en examen lundi 38 personnes pour meurtre dans l'enquête sur l'effondrement de l'immeuble Rana Plaza en 2013 dans la capitale Dacca, qui a fait 1135 morts. Le principal accusé est le propriétaire du Rana Plaza, Sohel Rana, qui se trouve en détention préventive.

En plus des 38 personnes inculpées pour meurtre, trois autres seront jugées pour avoir aidé le propriétaire à fuir. L'immeuble en question avait été construit sur un terrain marécageux des faubourgs de Dacca.

Son effondrement compte parmi les accidents industriels les plus meurtriers de l'histoire. La catastrophe a provoqué un intense débat sur les conditions de travail au Bangladesh, deuxième exportateur mondial de prêt-à-porter.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.