Tepco va démanteler la 2e centrale de Fukushima

JaponFukushima Daini, qui avait été elle aussi accidentée dans la catastrophe de mars 2011, verra ses 4 réacteurs démantelés.

Fukushima Daini avait subi elle aussi d'importants dommages après le tsunami de 2011.

Fukushima Daini avait subi elle aussi d'importants dommages après le tsunami de 2011. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La compagnie d'électricité japonaise Tepco a confirmé mercredi avoir décidé de démanteler la deuxième centrale de Fukushima, Fukushima Daini, également accidentée, mais moins que la première qui a longtemps fait la une des médias après la catastrophe causée par le tsunami de mars 2011.

«Notre président a transmis au gouverneur de la préfecture de Fukushima l'intention de notre compagnie de démanteler Fukushima Daini», a expliqué à l'AFP une porte-parole de Tokyo Electric Power (Tepco). La décision a été prise en conseil d'administration parce que jugée plus raisonnable et rationnelle que de tenter de garder ce site, a précisé Tepco.

En optant pour le démantèlement des quatre réacteurs de Fukushima Daini, Tepco répond aux attentes des habitants de la préfecture et autorités locales, même s'il faudra des décennies pour venir à bout des travaux. «C'est un premier pas vers la suppression de tous les réacteurs de la région», a réagi le gouverneur, Masao Ochibori, selon les propos rapportés par la porte-parole de Tepco.

Coûts de 2,3 milliards d'euros

Le calendrier n'est pas encore prêt, mais Tepco évalue le coût de démolition et assainissement de Fukushima Daini à quelque 280 milliards de yens (2,3 milliards d'euros). Il faudra au moins 30 ans par réacteur, a prévenu Tepco, qui compte mener les tâches en parallèle.

Fukushima Daini, également située au bord de l'océan Pacifique à une douzaine de kilomètres de Fukushima Daiichi et environ 220 km de Tokyo, a également été inondée lors du tsunami du 11 mars 2011. Mais, contrairement à Daiichi, les systèmes d'alimentation électrique et de refroidissement n'ont pas été dévastés et aucun des quatre réacteurs n'a subi d'explosion ni de fusion de coeur.

Pour la habitants de la région, l'idée de relancer un jour Fukushima Daini apparaissait inadmissible compte tenu du traumatisme créé il y a près de 9 ans, où plus de 140'000 personnes ont dû être évacuées, certaines n'ayant aucune perspective de retour. (afp/nxp)

Créé: 25.07.2019, 12h12

Articles en relation

Nouvelle opération délicate à Fukushima

Japon Le retrait du combustible stocké dans la piscine du réacteur 3 de Fukushima a démarré lundi et doit durer deux ans. Plus...

Les habitants de Fukushima peuvent rentrer

Japon Tokyo va autoriser les résidents des deux villes abritant la centrale nucléaire accidentée en 2011, à rentrer dans leurs pénates dès le 10 avril. Plus...

Le Japon commémore le triple drame du 11 mars 2011

Séisme Le séisme et le tsunami, qui a atteint plusieurs dizaines de mètres par endroits, ont directement causé la mort de 18'430 personnes en mars 2011, avant la catastrophe de Fukushima. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...