Le squelette d'un fœtus resté 36 ans dans le corps de la mère

IndeDes médecins ont récemment retiré en Inde le squelette d'un foetus resté pendant 36 ans dans le corps d'une femme. Ceci semble être la plus longue grossesse extra-utérine jamais connue, a annoncé l'un des médecins.

Le squelette du foetus, reconstitué, qui a été extrait du ventre de la patiente après y être resté 36 ans.
Vidéo: N K P SALVE INSTITUTE /AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Agée de 60 ans, la femme était tombée enceinte à 24 ans, mais elle n'avait pu mener cette grossesse à terme, le foetus grossissant hors de l'utérus, a dit lundi le chirurgien.

Originaire d'une région rurale pauvre du centre de l'Inde, elle était à l'époque «terrifiée» à l'idée d'être opérée pour le retrait du foetus et elle avait préféré demander des médicaments contre la douleur dans une clinique locale.

La douleur avait diminué au fur et à mesure des années avant de réapparaître plus récemment, l'obligeant à se rendre dans un hôpital de Nagpur.

Squelette mature

Les médecins ont détecté une bosse dans le bas de l'abdomen et ont dans un premier temps craint un cancer avant de découvrir sur les radiographies une masse calcifiée. Notre première réaction a été: «De quoi s'agit-il? C'était en fait un squelette mature encapsulé dans un sac calcifié», a ajouté le médecin.

Les médecins ont consulté la littérature médicale à la recherche d'un précédent et ont découvert qu'une femme en Belgique avait gardé pendant 18 ans un foetus après une grossesse extra-utérine, la plus longue qu'ils aient pu retrouver.

L'équipe médicale indienne a opéré la femme avec succès, lui retirant cette masse calcifiée coincée entre son utérus, l'intestin et sa vessie. (ats/nxp)

Créé: 27.08.2014, 07h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Etude: les Suisses champions du monde pour restituer un portefeuille perdu
Plus...