Passer au contenu principal

Le propriétaire du Rana Plaza poursuivi pour meurtre

Le propriétaire du Rana Plaza, dont l'effondrement en 2013 avait provoqué la mort de plus de 1130 personnes, est poursuivi pour meurtre.

Le propriétaire du Rana Plaza a été condamné à trois ans de prison pour corruption. L'homme n'a pas encore été jugé pour la tragédie qui avait it tué plus de 1130 personnes dans la banlieue de Dacca. (29 août 2017)
Le propriétaire du Rana Plaza a été condamné à trois ans de prison pour corruption. L'homme n'a pas encore été jugé pour la tragédie qui avait it tué plus de 1130 personnes dans la banlieue de Dacca. (29 août 2017)
DR/Twitter
Trois ans après l'effondrement d'un complexe textile qui a fait 1138 morts, les ateliers ne sont toujours pas sécurisés. (lundi 25 avril 2016)
Trois ans après l'effondrement d'un complexe textile qui a fait 1138 morts, les ateliers ne sont toujours pas sécurisés. (lundi 25 avril 2016)
AFP
L'effondrement du Rana Plaza a tué 1138 ouvriers et blessé plus de 2000 personnes. (24 avril 2013)
L'effondrement du Rana Plaza a tué 1138 ouvriers et blessé plus de 2000 personnes. (24 avril 2013)
Keystone
1 / 28

L'effondrement du Rana Plaza en 2013, qui avait provoqué la mort de plus de 1130 personnes, a provoqué un intense débat sur les conditions de travail au Bangladesh, deuxième exportateur mondial de prêt-à-porter. Le propriétaire du Rana Plaza est aujoud'hui poursuivi pour meurtre, a annoncé ce lundi 1er juin la police du Bangladesh.

Au total, 42 personnes font l'objet de poursuites au Bangladesh, où la justice s'attaque rarement aux puissants industriels du textile.

«Nous avons retenu des chefs d'accusation contre 42 personnes, dont le propriétaire Rohel Rana, pour deux plaintes déposées après l'effondrement de l'immeuble», a dit le responsable de l'enquête, précisant que l'une des deux procédures a été ouverte pour meurtre et la deuxième pour entorse aux règles d'urbanisme.

L'enquête a établi que des employés avaient été contraints de pénétrer dans l'immeuble pour travailler alors que des fissures importantes avaient été découvertes la veille de l'effondrement, a dit un des enquêteurs à Reuters. S'il est reconnu coupable, Rohel Rana risque la peine de mort.

Le propriétaire de l'immeuble qui portait son nom a été arrêté après quatre jours de chasse à l'homme alors qu'il tentait apparemment de fuir vers l'Inde. L'effondrement de l'immeuble, construit sur un terrain marécageux des faubourgs de la capitale, Dacca, compte parmi les accidents industriels les plus meurtriers de l'histoire.

Près de quatre millions de personnes travaillent dans l'industrie du textile au Bangladesh, certains pour un salaire mensuel de 38 dollars.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.