Appel au calme après le viol d’une étudiante

IndeLe premier ministre indien Manmohan Singh a indiqué qu'il allait s'efforcer d'assurer la sécurité des femmes après une semaine de colère suite au viol collectif d'une jeune fille.

Manmohan Singh a dû intervenir lui-même après une semaine de manifestations contre ce tragique fait divers en Inde.

Manmohan Singh a dû intervenir lui-même après une semaine de manifestations contre ce tragique fait divers en Inde.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Premier ministre indien Manmohan Singh a appelé au calme après plusieurs jours de manifestations contre le viol collectif d’une étudiante. Ce fait divers secoue l’Inde depuis plus d’une semaine.

«Il y a une colère et une angoisse réelles et justifiées après cet événement atroce», a déclaré le chef du gouvernement dans un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi, qui appelle la population «à la paix et au calme».

«Je vous assure que je vais faire tous mes efforts pour assurer la sécurité de toutes les femmes de ce pays», a-t-il également ajouté.

La police de New Delhi a indiqué lundi qu’une centaine de personnes, dont 60 policiers, ont été blessées dimanche dans les manifestations, pourtant interdites dans le centre de la capitale.

Bus

Lundi, toutes les rues menant à des bâtiments officiels du gouvernement ont été barrées. «Personne ne sera autorisé à marcher vers le parlement ou le palais présidentiel», a déclaré le porte- parole de la police de Delhi, Rajan Bhagat.

«Nous savons que les routes barrées vont poser des difficultés aux gens mais nous devons stopper les manifestations de colère», a-t- il ajouté.

La victime, une étudiante kinésithérapeute de 23 ans, a été violée à bord d’un autobus par six hommes le 16 décembre, avant d’être battue, ce qui a provoqué de graves blessures intestinales. Elle a ensuite été jetée du bus, avec le jeune homme qui l’accompagnait.

Milliers de manifestants

Hospitalisée en soins intensifs, la jeune femme commençait ce week-end à aller mieux, selon les autorités de l’hôpital. Cette affaire a provoqué une vague d’indignation dans le pays, où les victimes de viols et d’agressions sexuelles peinent souvent à obtenir justice.

Des milliers de personnes, dont beaucoup d’étudiants, manifestent depuis plusieurs jours, réclamant une plus grande sécurité pour les femmes et une meilleure prise en compte par la police et la justice des plaintes pour viol ou agression sexuelle. (ats/nxp)

Créé: 24.12.2012, 06h14

Articles en relation

Violentes manifestations après un viol collectif

Inde Un journaliste de télévision a été tué par balle dimanche, après que la police a ouvert le feu sur des manifestants venus soutenir une actrice victime de violences sexuelles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...