Passer au contenu principal

Nouvelle-ZélandeUn paquet suspect découvert à Christchurch

La police a localisé un paquet contenant un engin explosif présumé et des munitions dans un terrain vague de la ville victime d'un attentat le 15 mars.

La ville est toujours en état d'alerte après les attaques du 15 mars lors desquelles un Australien a tué 50 fidèles dans deux mosquées.

La police néo-zélandaise a découvert mardi ce qu'elle suspecte être une bombe ainsi que des munitions dans un terrain vague de Christchurch, localité où 50 musulmans ont été tués dans deux mosquées en mars par un suprémaciste blanc. La police a ajouté qu'un homme de 33 ans a été arrêté. Elle n'a pas précisé les mobiles éventuels de l'homme interpellé.

En fin d'après-midi, les enquêteurs avaient bouclé des rues du quartier de Phillipstown, près du centre, et évacué des maisons. «La police a localisé un paquet contenant un engin explosif présumé et des munitions dans un terrain vague» de Christchurch, dans l'Ile du Sud, explique un communiqué. «L'équipe de démineurs a sécurisé le paquet».

La ville est toujours en état d'alerte après les attaques du 15 mars lors desquelles un Australien a tué 50 fidèles dans deux mosquées. La semaine dernière, d'importantes mesures de sécurité avaient été mises en place pour la venue du prince William qui a rencontré des survivants du carnage. La police néo-zélandaise a demandé aux gens de rester vigilants.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.