Les nouveaux ponts se multiplient entre Xi Jinping et Vladimir Poutine

RussieLe président chinois était l’hôte d’honneur du chef du Kremlin au Forum de Saint-Pétersbourg, le «Davos russe».

Vladimir Poutine affirme que la Chine et la Russie ne forment pas une alliance militaire contre l'Europe.

Vladimir Poutine affirme que la Chine et la Russie ne forment pas une alliance militaire contre l'Europe. Image: Sebastien Feval

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après le pont sur l’Amour, les déclarations d’amitié et les contrats d’affaires. Vendredi 31 mai, autorités russes et chinoises ont inauguré l’imposante structure d’un kilomètre qui, enjambant le fleuve frontière, relie désormais Blagovechtchensk et Heihe, entre un bout de Sibérie et la province du Heilongjiang. Vieux projet maintes fois repoussé depuis trente ans, c’est plus qu’un simple pont autoroutier. Symbole du rapprochement politique entre Moscou et Pékin, cet édifice doit aussi renforcer leur partenariat économique.

Cette année, la Chine – et son président Xi Jinping – était l’hôte d’honneur du «Davos russe» orchestré par Vladimir Poutine. Vendredi, à la tribune, le chef du Kremlin est allé au-delà de ses chaleureuses déclarations politiques de la veille célébrant une amitié au «niveau sans précédent» et promettant «une puissante impulsion supplémentaire». Le président a crânement pris la défense du géant chinois Huawei, soupçonné d’espionnage par les autorités américaines. Un signe d’amitié parmi d’autres envers Xi Jinping qui, assis à ses côtés, jubilait.

En pleine guerre commerciale entre Pékin et Washington, c’est aussi une pique parmi d’autres en direction des États-Unis. Huawei a décroché à Saint-Pétersbourg un accord avec l’entreprise russe de téléphonie mobile MTS pour développer en Russie un réseau 5G. L’un des 30 contrats sino-russes signés en marge du forum, du GNL entre CNPC et Novatek à l’e-commerce entre Alibaba et Mail.ru.

«Poutine est mon meilleur ami»

À Saint-Pétersbourg, la Chine et la Russie ont donc fêté leur amitié retrouvée. «Nous nous sommes rencontrés près de 30 fois ces six dernières années. Poutine est mon meilleur ami et un excellent collègue», a déclaré Xi Jinping. Au Forum de Vladivostok en septembre dernier, il avait déjà mis en scène sa complicité avec Vladimir Poutine en préparant avec lui des crêpes et partageant un verre de vodka. À Saint-Pétersbourg, il a cette fois lourdement fait l’éloge de l’«élégante» ville natale du président russe, qui, la veille au soir lors d’une balade en bateau, lui a raconté toute l’histoire impériale des lieux.

«Nous ne formons pas une alliance militaire avec la Chine. L’intensification de notre coopération n’est pas dirigée contre l’Europe. Nous sommes prêts à travailler avec tout le monde», a insisté Vladimir Poutine vendredi. Depuis 2014 et la crise ukrainienne, le contexte géopolitique a dans les faits favorisé ce rapprochement sino-russe. Moscou frappé par les sanctions occidentales, Pékin visé par la guerre commerciale américaine, les deux capitales ont d’autant plus intérêt à s’entendre que, sur de nombreux dossiers internationaux, ils s’allient régulièrement au Conseil de sécurité de l’ONU contre des initiatives occidentales.

«L’Europe s’est fâchée avec la Russie. Voilà le résultat… Depuis la crise ukrainienne et nos sanctions contre Moscou, le Kremlin ne cesse de se rapprocher de Pékin. Un réchauffement contraint mais durable politiquement et économiquement», s’agace dans les couloirs du Forum de Saint-Pétersbourg un homme d’affaires européen.

Créé: 07.06.2019, 21h38

Articles en relation

«La Russie veut affaiblir l'UE avec l'extrême droite»

Elections européennes Sur fond de crise politique en Autriche, André Liebich revient sur les relations ambigues entre Moscou et les populistes européens. Plus...

La gare de Lituanie où Russie et Union européenne se font face

#EU4YOU Les contrôles entre la Lituanie et l’enclave russe de Kaliningrad sont le symbole de la méfiance entre Bruxelles et Moscou. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.