Le nouveau roi limoge l'ex-grand chambellan

Thaïlande Le nouveau souverain Maha Vajiralongkorn pourrait bien se lancer dans une purge. Plusieurs de ses anciens proches sont déjà en prison.

Maha Vajiralongkorn (au centre) va faire le ménage parmi les anciens conseillers de son père.

Maha Vajiralongkorn (au centre) va faire le ménage parmi les anciens conseillers de son père. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'ex-grand chambellan du palais a été limogé en Thaïlande pour de «graves offenses» à la royauté, dont le mauvais traitement de sa maîtresse, a annoncé vendredi soir la Gazette royale, rare signe apparent d'une purge par le nouveau roi, Maha Vajiralongkorn.

Le communiqué accuse Distorn Vajarodaya d'avoir «forcé» sa maîtresse à avorter puis à épouser un autre homme.

«Quand la femme est tombée enceinte pour la deuxième fois, il l'a forcée a se faire à nouveau avorter. Mais la femme a refusé, alors il l'a obligée à épouser un autre homme», précise l'habituellement très aride Gazette royale, avec un luxe de détails inhabituel.

Le Palais royal n'a pas confirmé

Le palais reproche aussi à Distorn Vajarodaya, qui avait déjà été rétrogradé à un rang subalterne sous le nouveau souverain, d'«avoir utilisé le nom du roi pour éviter de payer des taxes sur l'importation d'une voiture».

Il est également accusé d'avoir fait de faux documents au bénéfice d'une fondation royale qu'il préside et d'avoir détourné de l'argent destiné aux oeuvres de charité royales.

Des accusations qui pourraient lui valoir d'être poursuivi en vertu de la très sévère loi de lèse-majesté, qui punit de longues années de prison toute personne offensant la royauté.

Plusieurs anciens proches du roi Maha Vajiralongkorn, au pouvoir depuis la mort de son père en octobre 2016, sont en prison pour lèse-majesté, notamment des membres de la famille de son ex-femme, la princesse Srirasmi, accusés de s'être enrichis en abusant de leur position.

L'information avait fuité cette semaine dans des médias locaux, sans que le palais ne souhaite confirmer.

Faire table rase

Distorn Vajarodaya avait été grand chambellan sous le règne du précédent roi. Il était souvent vu au côté du roi Bhumibol, dans les dernières années de sa vie. Mais sous Vajiralongkorn, il avait été rétrogradé à une position subalterne dans l'appareil du palais.

Son limogeage confirme la volonté du nouveau roi de se débarrasser des anciens conseillers de son père.

Il est loin d'avoir la popularité de son père - et son accession sur le trône suscite des inquiétudes en Thaïlande, jamais exprimées en place publique en raison de la loi de lèse-majesté. (afp/nxp)

Créé: 11.11.2017, 08h23

Articles en relation

Des funérailles grandioses pour le roi

Thaïlande Plus de 200'000 Thaïlandais étaient dans la rue jeudi pour les funérailles du roi Bhumibol Adulyadej. Plus...

Hommage en Suisse à la mémoire du roi Bhumibol

Deuil Deux cérémonies marquant la crémation du roi de Thaïlande ont jeudi eu lieu dans des temples bouddhistes à Gretzenbach (SO) et à Echallens. Plus...

Image très contrôlée du roi avant sa crémation

Thaïlande Les portraits du «père de la Nation» inondent le pays. Au moins 250'000 personnes sont attendues jeudi à Bangkok pour un dernier au revoir au défunt roi. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse-UE: Toujours pas d'accord-cadre
Plus...