Fuite de liquide radioactif dans une centrale

JaponUne fuite de liquide radioactif a été découverte jeudi à l'intérieur des bâtiments de la centrale nucléaire Tokai numéro 2.

La centrale nucléaire Tokai numéro 2, au nord-est de Tokyo.

La centrale nucléaire Tokai numéro 2, au nord-est de Tokyo. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une fuite de liquide radioactif a été découverte jeudi à l'intérieur des bâtiments de la centrale nucléaire Tokai numéro 2, au nord-est de Tokyo, a annoncé l'opérateur du site, précisant que rien ne s'était échappé à l'extérieur.

«Jeudi, aux environs de 14H55 (05H55 GMT), nous avons trouvé du liquide accumulé dans le sous-sol du bâtiment de traitement des déchets radioactifs de la centrale, ainsi qu'à un niveau supérieur dans la pièce des équipements des valves d'une citerne», a expliqué Japan Atomic Power Company (JAPC). La quantité de liquide, qui contient notamment du cobalt 60, un isotope radioactif, est évaluée à 750 litres, a précisé l'opérateur.

La mesure de la radioactivité a montré un niveau de 1.700 becquerels par centimètre carré, soit environ 40 fois la limite pour le liquide se trouvant en ce lieu. Cela a obligé la compagnie à restreindre l'accès au lieu et à communiquer sur l'incident. Aucun travailleur n'a été affecté, selon l'opérateur des installations.

La centrale Tokai numéro 2, située dans la préfecture d'Ibaraki, à quelque 150 km au nord-est de Tokyo, est stoppée depuis mai 2011, originellement pour une maintenance régulière d'une durée habituelle de 3 mois.

Elle n'a toutefois pas pu redémarrer depuis, en raison de l'imposition de nouvelles normes plus sévères vis-à-vis des catastrophes naturelles et autres risques, après le désastre de Fukushima en mars 2011.

L'entrée en vigueur de ces standards durcis oblige à de nouveaux examens de sûreté par l'autorité de régulation du secteur.

Sans le certificat de conformité technique délivré par cette instance, aucun réacteur ne peut repartir.

Actuellement, sur les 42 unités restantes dans l'archipel, seulement deux fonctionnent (Sendai 1 et 2, au sud-ouest). Il y avait 54 tranches avant le drame de Fukushima, mais les six du site accidenté Fukushima Daiichi sont condamnées et le démantèlement de six autres a été décidé.

kap/we/ggy

(afp/nxp)

Créé: 03.06.2016, 07h02

Articles en relation

Le bénéfice de Tepco plonge de 69%

Le résultat de la compagnie d'électricité japonaise a été fortement influencé par la catastrophe de Fukushima. Plus...

Le Japon commémore la catastrophe de Fukushima

Anniversaire Le séisme, le tsunami et l'accident nucléaire ont eu lieu il y a exactement 5 ans. Plus...

10'000 cancers de plus attendus au Japon

Catastrophe de Fukushima Selon une étude, les radiations nucléaires après l'accident de la centrale pourraient affecter la santé de 10 à 66'000 Japonais. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...