Passer au contenu principal

Des djihadistes prennent une usine d'armes chimiques

Les islamistes irakiens ont pris le contrôle du complexe d'Al Muthanna, une ancienne fabrique d'armes chimiques datant du régime de Saddam Hussein.

L'Iran a arrêté 27 personnes soupçonnées de préparer des attentats. (7 août 2017)
L'Iran a arrêté 27 personnes soupçonnées de préparer des attentats. (7 août 2017)
archive/photo d'illustration, AFP
La Royal Air Force bombarde une base de l'EI. Deux avions britanniques ont participé à un bombardement de la coalition lundi contre un ancien palais de Saddam Hussein, devenu l'un des quartiers généraux de Daech ainsi qu'un centre d'entraînement pour terroristes étrangers», explique le ministère britannique dans un communiqué. (3 août 2016)
La Royal Air Force bombarde une base de l'EI. Deux avions britanniques ont participé à un bombardement de la coalition lundi contre un ancien palais de Saddam Hussein, devenu l'un des quartiers généraux de Daech ainsi qu'un centre d'entraînement pour terroristes étrangers», explique le ministère britannique dans un communiqué. (3 août 2016)
DR/Twitter
Les djihadistes entrent dans la base de l'armée de la province de Ninevah  (12 juin 2014)
Les djihadistes entrent dans la base de l'armée de la province de Ninevah (12 juin 2014)
AFP
1 / 149

Des islamistes sunnites, qui ont pris le contrôle d'une partie de l'Irak, se sont emparés d'une ancienne usine de production d'armes chimiques datant du régime de Saddam Hussein. Washington doute toutefois que les djihadistes soient en mesure d'y produire des armes opérationnelles.

«Nous savons que l'EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant) a occupé le complexe d'Al Muthanna», a indiqué jeudi la porte-parole du Département d'Etat américain Jen Psaki dans un communiqué.

Mais elle a précisé qu'elle ne pensait que ces insurgés islamistes soient en mesure de produire des armes chimiques opérationnelles, en raison de la vétusté et de l'ancienneté des produits pouvant encore s'y trouver.

Gaz moutarde et sarin

Le complexe est situé à quelque 70 km au nord-ouest de Bagdad. Il avait commencé à produire du gaz moutarde et d'autres gaz chimiques, dont du sarin, au début des années 1980, quelques mois après l'accession à la présidence de Saddam Hussein, selon un document de la CIA.

Ce programme d'armement chimique avait atteint son apogée pendant la guerre Iran-Irak à la fin des années 1980, avec quelque 209 tonnes de gaz sarin, produites en 1987 et 394 tonnes en 1988. La CIA affirme que le site avait ensuite été fermé après la première guerre du Golfe lorsque des résolutions des Nations unies ont interdit à l'Irak toute production d'armes chimiques.

Les Etats-Unis restent toutefois «préoccupés par la prise de n'importe quel site militaire par l'EIIL», a précisé Jen Psaki. «Nous ne pensons pas que le complexe contienne du matériel (pour des armes chimiques) à utilisation militaire et il serait très difficile, sinon impossible, de le déplacer en sécurité», a-t-elle ajouté.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.