Passer au contenu principal

La criminalité a baissé de 30%, selon le gouvernement

A lire les statistiques établies par la police nationale philippine, la criminalité a en effet baissé. Mais il y a crimes et crimes...

Le président philippin Rodrigo Duterte
Le président philippin Rodrigo Duterte
Keystone

La politique controversée du président philippin Rodrigo Duterte contre les narcotrafiquants a-t-elle fait baisser la criminalité de 30% dans le pays? C’est ce qu’affirme le gouvernement philippin dans un rapport présenté en vue de son passage, lundi, de l’Examen périodique universel devant le Conseil des droits de l’homme, à Genève.

A lire les statistiques établies par la police nationale philippine, la criminalité a en effet baissé de 32% entre juillet 2016 (date de la prise de pouvoir de Duterte) et novembre 2016, comparativement à la même période l’année précédente.

Mais il y a crimes et crimes, et l’on peut faire dire beaucoup de choses aux statistiques: les vols de bétail (-58%) et de voitures (-41%), catégories en soi dans le décompte policier, pèsent pour beaucoup dans cette baisse, tout comme les vols tout court (-44%). Mais les meurtres, eux, ont explosé, passant de 3950 à 5970, soit une augmentation de 51%. L’ONU et des ONG accusent le gouvernement philippin de mener un nettoyage des rues hors la loi, avec l’enrôlement de milices et des exécutions extrajudiciaires à la pelle.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.