Passer au contenu principal

«La Corée du Nord se métamorphose loin des clichés occidentaux»

Le pays est pauvre, ses campagnes encore misérables. Mais une classe moyenne émerge, la mue en cours est spectaculaire.

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un aux côtés du président sud-coréen Moon Jae-In.
Le leader nord-coréen Kim Jong-Un aux côtés du président sud-coréen Moon Jae-In.
DUKAS/ZUMA

Des immeubles flambant neufs, des galeries marchandes pleines de boutiques ouvertes tard le soir, des vendeurs de rue, des centres commerciaux avec supermarchés, pizzerias, cafés et stands de glaces, des piscines, des centres sportifs, des parcours de skateboard, des cinémas 3D, des parcs d’attractions, des zoos… et même un aquarium à dauphins! Non, vous n’êtes pas en Californie, mais bien en Corée du Nord. Bien loin de l’image qu’on s’en fait habituellement. L’émergence rapide d’une classe moyenne est de plus en plus visible à Pyongyang, mais aussi dans d’autres grandes villes. Pure vitrine du régime? Ou signes visibles d’une métamorphose en profondeur? Loin du battage médiatique lié à l’enjeu nucléaire, la transformation du pays est spectaculaire, affirme Juliette Morillot, qui a publié avec Dorian Malovic «Le Monde selon Kim Jong-un» (Robert Laffont 2018) et «La Corée du Nord en 100 questions» (Tallandier 2016).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.