Le Boeing était «très vraisemblablement» en pilote automatique

Vol MH370Au moment où il s'est abîmé dans l'Océan Indien, l'avion de Malaysia Airlines était «très vraisemblablement» en pilote automatique et à court de carburant.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le vol MH370 de Malaysia Airlines était «très vraisemblablement» en pilote automatique lorsqu'il s'est abîmé dans l'océan Indien, ont indiqué jeudi les autorités australiennes. Une perte de conscience des pilotes a été liée à une dépressurisation de l'habitacle.

Les enquêteurs tentent d'établir les dernières heures du Boeing 777 depuis son décollage le 8 mars de Kuala Lumpur avec 239 personnes à bord, à destination de Pékin, jusqu'à sa disparition dans le sud de l'océan Indien.

Pour le vice-Premier ministre Warren Truss, dont le pays coordonne les recherches, il est désormais «très très vraisemblable que l'appareil était en pilote automatique» au moment de tomber en mer.

«Sinon, il n'aurait pas suivi la trajectoire très régulière qui a été identifiée grâce aux données satellitaires», a-t-il encore souligné.

Toujours aucune trace

Le chef du Bureau australien de la sécurité aérienne ATSB partage cette analyse.

«Au regard de sa trajectoire à travers l'océan Indien, nous estimons que l'appareil était en pilote automatique jusqu'à ce qu'il se retrouve à court de carburant», a souligné Martin Dolan.

Le vol MH370 a brusquement changé de cap une heure après le décollage et cessé toute communication avec les contrôleurs aériens. Aucune trace physique de l'avion n'a été retrouvée depuis.

Selon des signaux satellitaires, l'appareil aurait volé vers le sud de l'océan Indien, avant de chuter une fois à court de carburant.

Rapport récemment

Plusieurs scénarios ont été évoqués, du coup de folie du pilote ou co-pilote au détournement en passant par un grave accident mécanique.

Un rapport de l'ATSB publié jeudi accrédite le scénario d'une dépressurisation du cockpit ayant fait perdre le contrôle de l'avion par les pilotes.

La chaîne d'incidents «correspondant typiquement à l'hypoxie (diminution du taux d'oxygène dans le sang) d'un équipage incapable de réagir semble le mieux coïncider avec les éléments dont nous disposons sur les derniers moments du vol MH370 faisant route vers le sud», selon ce rapport.

Conformément à ce qu'elles avaient laissé entendre la semaine dernière, les autorités australiennes ont indiqué que les recherches allaient s'orienter plus au sud de la zone précédemment balayée.

Nouvelles analyse des données

Une nouvelle analyse des données satellitaires a permis de délimiter une surface de 60 000 km2, toujours dans le sud de l'océan Indien, où des opérations sous-marines démarreront en août et pourront durer jusqu'à un an.

Les avions de surveillance avaient survolé cette région après la disparition de l'appareil et n'avaient distingué aucun débris.

Les recherches se sont longtemps concentrées sur une zone au large de Perth, où des signaux acoustiques compatibles avec ceux émis par les batteries de boîtes noires avaient été détectés.

Malgré des semaines de sondage à l'aide d'un robot sous-marin, rien n'a été retrouvé.

(afp/nxp)

Créé: 26.06.2014, 08h36

Articles en relation

Le boeing sera recherché plus au sud de l'Océan indien

Vol MH370 Les recherches du Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu le 8 mars vont s'orienter plus au sud de l'Océan indien et de la zone fouillée jusqu'à peu, après de nouvelles analyses des données satellitaires sur le trajet de l'appareil. Plus...

L'Australie et la Malaisie discutent des coûts des recherches

Vol MH370 Des responsables d'Australie et de Malaisie doivent se rencontrer pour discuter de la prochaine phase des recherches du Boeing disparu le 8 mars et évoquer notamment le coût de cette opération sans précédent. Plus...

Une récompense de 5 millions pour retrouver le Boeing

Vol MH370 «Nous sommes convaincus que quelque part, quelqu'un sait quelque chose (...)», a expliqué Ethan Hunt, responsable du projet «Récompense MH370». Plus...

L'Australie croit en la présence de l'épave dans l'océan Indien

Avion disparu Alors qu'on apprenait jeudi 29 mai que les signaux acoustiques détectés dans l'océan indien n'étaient pas ceux du Boeing disparu, l'Australie s'est dite convaincue vendredi que l'épave s'y trouvait bel et bien. Plus...

Toujours aucune trace de l'épave

Vol MH370 Le robot sous-marin envoyé pour sonder le lit de l'océan Indien à la recherche de l'épave du Boeing 777 de Malaysia Airlines a balayé les deux-tiers de la surface délimitée mais en vain. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...