Arrestation du chef de l'opposition chiite à Bahreïn

PolitiqueAli Salmane a été arrêté après son élection à la tête du principal groupe de l'opposition. Son avocat n'a pas pu assister à son interrogatoire.

Proche allié des Etats-Unis, Bahreïn est un petit pays dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa. Le royaume est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation animé par la majorité chiite

Proche allié des Etats-Unis, Bahreïn est un petit pays dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa. Le royaume est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation animé par la majorité chiite Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le chef du principal groupe de l'opposition chiite bahreïnie, cheikh Ali Salmane, a été arrêté dimanche après avoir été longuement interrogé au ministère de l'Intérieur, a annoncé son groupe Al-Wefaq. Son arrestation est survenue au lendemain de sa reconduction pour quatre ans à la tête du groupe.

«Incitation à la haine contre le régime»

Cheikh Salmane avait été convoqué dans la matinée pour être interrogé sur «des violations des dispositions de la loi», avait indiqué le ministère de l'Intérieur. Il n'a pas précisé lesquelles.

Dans son communiqué, Al-Wefaq a exigé «la libération immédiate» de son chef et prévenu que son arrestation était «une aventure grave et (aux conséquences) incalculables».

Plus tôt, l'avocat de cheikh Salmane, Abdallah al-Chamlane, a affirmé que le chef d'Al-Wefaq était accusé d'«incitation à la haine contre le régime et d'appel à le renverser par la force». Il a aussi indiqué avoir été interdit d'assister son client durant son interrogatoire par la police criminelle.

Proche allié des Etats-Unis, Bahreïn est un petit pays dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa. Le royaume est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation animé par la majorité chiite, qui réclame une monarchie constitutionnelle. (ats/nxp)

Créé: 28.12.2014, 19h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Ukrainiens se choisissent un humoriste comme président
Plus...