Une magistrate ordonne une audience à huis clos

Viol collectif«La salle d'audience est pleine à craquer. C'est devenu impossible pour cette cour de mener la procédure dans cette situation», a déclaré la magistrate, Namrita Aggarwal, alors que des avocats manifestaient bruyamment.

Arrivée d'un bus où on pense que se trouvent les violeurs présumés.

Arrivée d'un bus où on pense que se trouvent les violeurs présumés. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La magistrate indienne examinant l'affaire du viol collectif d'une étudiante à New Delhi a ordonné que la comparution lundi des cinq accusés majeurs se fasse à huis clos. Elle a pris cette décision dans un contexte d'agitation.

Des avocats rattachés au complexe judiciaire de Saket, dans le sud de la capitale fédérale, manifestaient contre des confrères s'étant portés volontaires pour défendre les accusés, âgés de 19 à 35 ans, qui encourent la peine de mort pour l'enlèvement, le viol et le meurtre d'une étudiante de 23 ans.

La salle d'audience, abritant une trentaine de places, était assaillie par environ 150 personnes à la mi-journée, dont des dizaines d'avocats n'ayant aucun lien avec l'affaire et des journalistes de la presse étrangère.

En fin de matinée, plusieurs fourgons de la police escortés par deux voitures de police ont été aperçus en train d'entrer dans le complexe judiciaire, laissant penser que les suspects, arrêtés voici trois semaines, venaient d'arriver.

Dans une société encore largement dominée par les hommes, le viol de cette étudiante en kinésithérapie, décédée des suites de ses blessures, a entraîné un débat sur les violences infligées aux femmes et l'apathie de la justice et de la police devant ce type de crime restant souvent impuni. (afp/nxp)

Créé: 07.01.2013, 06h26

Articles en relation

Le père de l'étudiante violée veut révéler son nom

Inde Pour donner du courage à toutes les femmes, le père de la victime du viol collectif qui a bouleversé l'Inde souhaite que le nom de sa fille soit rendu public. Plus...

A New Delhi, les passants ont ignoré le couple jeté du bus

Etudiante violée L'affaire de viol collectif d'une étudiante à New Delhi a de nouveau été examinée samedi par la justice pour lancer le procès de cinq accusés. L'ami de la victime a dénoncé l'inefficacité de la police et l'apathie des passants. Plus...

L'ami de l'étudiante violée évoque la «cruauté» des agresseurs

Inde Le petit ami de l'étudiante violée dans un bus à New Delhi, décédée des suites de cette agression qui a choqué le pays, évoque pour la première fois la sauvagerie des assaillants à l'encontre de la jeune femme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...