Le bilan dépasse les 3700 morts au Népal

Séisme De violentes répliques ont encore secoué le Népal et Katmandou après le séisme qui a fait près de 3726 morts.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le violent séisme qui a touché le Népal samedi a fait 3726 tués, selon un dernier bilan communiqué lundi 27 avril par le Ministère népalais de l'intérieur. Le précédent décompte communiqué en début de journée donnait de son côté plus de 3200 victimes.

Le tremblement de magnitude 7,8 sur l'échelle de Richter est le plus grave depuis celui de 1934, qui avait fait 8500 tués.

Certains responsables n'excluent pas qu'au total, la catastrophe ait fait plus de 5000 tués. Le séisme a été suivi de nombreuses répliques et a déclenché plusieurs avalanches sur le Mont-Everest, où commençait la saison d'alpinisme et où 18 personnes ont été tuées.

Le bilan est susceptible de s'alourdir encore. Les agences humanitaires sur place ont toujours du mal à évaluer l'ampleur des destructions et des besoins, mais ceux-ci semblent considérables.

Un alpiniste basé dans un campement de l'Everest a filmé le moment où le séisme survient:

Zones encore inaccessibles

Certaines zones montagneuses du Népal restent inaccessibles, les routes étant coupées, et le travail des secouristes est encore compliqué par le mauvais temps et les nombreuses répliques sismiques qui secouent le pays.

Des milliers de Népalais ont passé une nouvelle nuit en plein air, effrayés par les répliques sismiques. Dans la capitale et ailleurs, des familles épuisées, dont les logements ont soit été détruits, soit menacent de s'effondrer, ont posé des matelas dans les rues et ont monté des tentes pour se protéger de la pluie.

Les rares magasins ouverts n'ont plus grand-chose à proposer et le seul moyen d'obtenir de l'eau est de patienter dans les longues files d'attente qui s'étirent derrière les camions-citernes. (ats/nxp)

Créé: 27.04.2015, 06h35

La Suisse envoie six experts pour évaluer la situation

Une équipe de six experts du Corps suisse d'aide humanitaire s'est envolée dimanche matin pour le Népal afin de se rendre compte de l'ampleur des dégâts dans les régions sinistrées et d'évaluer les besoins en aide d'urgence après le tremblement de terre qui a dévasté le pays. Les oeuvres d'entraide se mobilisent également.

L'équipe d'experts compte, outre son chef et sa suppléante, un médecin, un spécialiste en statique des bâtiments, un logisticien et un expert dans le domaine de l'approvisionnement en eau, annonce le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué. Elle s'est envolée de Kloten à bord d«un avion de la Rega.

Une fois sur place, les spécialistes évalueront les besoins, prendront contact avec les autorités et les partenaires locaux pour assurer la coordination de l«aide et prépareront des mesures d'urgence. Ils apporteront également leur soutien au personnel de l'ambassade de Suisse et du bureau de coopération.

Immédiatement après la catastrophe, la Suisse a envoyé aux autorités indiennes et népalaises une offre d'aide d«urgence. La première évaluation de l'équipe permettra de cibler au mieux les aides envoyées depuis la Suisse.

Selon l'évolution de la situation, l'équipe sur place sera renforcée, précise le DFAE. Il ajoute que Didier Burkhalter, qui a «témoigné sa sympathie aux autorités et à la population népalaise», est informé en permanence des développements de la situation.

Le DFAE avait indiqué après le séisme au Népal qu'il «n'a pour le moment» aucune information selon laquelle des Suisses en ont été victimes. Il est en contact avec les autorités et s'efforce d'obtenir des informations plus complètes.

Les questions déposées sur la hotline du département sont transmises à l'ambassade de Katmandou, où quelque 124 ressortissants suisses sont actuellement enregistrés. Une douzaine de personnes ont appelé depuis samedi.

Sur 64 de ses clients actuellement au Népal, l'agence de voyage suisse Globetrotter indique pour sa part avoir pu en atteindre 45. Ils ne sont pas blessés mais un peu sous le choc.

Dix d'entre eux seront transférés au Bhoutan, alors que les autres devront attendre que la situation se normalise à l'aéroport de Katmandou. D'autres voyagistes indiquaient dimanche sur leur page internet que leurs clients sont en sécurité.

Le Népal est un des pays prioritaires de la coopération au développement de la Suisse. Plusieurs oeuvres d'entraide se sont dit prêtes à envoyer des fonds suite à ce tremblement de terre.

L'organisation de coopération au développement Helvetas, engagée au Népal depuis soixante ans, a annoncé un don de 750'000 francs. Caritas, active dans la région sinistrée, a elle prévu une contribution de 500'000 francs.

Quant à World Vision, elle est prête à verser 200'000 francs d'aide d'urgence. L'organisation Handicap International a pour sa part demandé à ses collaborateurs sur place d'équiper les hôpitaux en matériel.

La Chaîne du Bonheur a, elle, lancé un appel aux dons, sur le compte 10-15000-6. L'argent versé sera investi dans l'aide d'urgence d'abord, puis dans la reconstruction.

Articles en relation

Le centre de Katmandou détruit, avalanche meurtrière sur l'Everest

Séisme au Népal Un très violent séisme a frappé Katmandou et le centre du Népal. Il a fait plus d'un millier de morts dans le petit pays himalayen, dont au moins 18 sur les pentes de l'Everest, et des dizaines d'autres dans les pays voisins. Plus...

Une réplique de 6,7 ressentie au Népal et en Inde

Séisme Au lendemain d'un séisme dévastateur qui a fait plus de 2000 morts, le Népal a été de nouveau frappé dimanche par une réplique de magnitude 6,7. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.