Armes chimiques: les USA auraient manipulé les infos

SyrieLes Etats-Unis savaient que les jihadistes du Front Al-Nosra sont capables de produire du gaz sarin mais ont ignoré ces renseignements pour mieux accuser le régime syrien dans l'attaque chimique du 21 août, dénonce un journaliste américain.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans un long article publié par la London Review of Books, Seymour Hersh - récompensé dans le passé pour sa couverture du massacre de My Lai pendant la guerre du Vietnam ou encore celle du scandale de la prison d'Abou Ghraïb en Irak - accuse l'administration Obama de «manipulation délibérée du renseignement» dans l'affaire des armes chimiques syriennes.

Des responsables de l'administration ont fait part de leur scepticisme devant cet article que des journaux américains auraient refusé de publier car ils le jugeaient insuffisamment étayé.

Des informations sous silence

Sans aller jusqu'à affirmer que le régime de Bachar al-Assad n'est pas responsable de l'attaque chimique du 21 août dans la banlieue de Damas, M. Hersh soutient que Washington a «sélectionné» les informations à sa disposition et passé d'autres sous silence, notamment celles selon lesquelles un groupe de l'opposition syrienne, le Front Al-Nosra, a les moyens techniques pour produire de grandes quantités de gaz sarin.

Il évoque notamment un rapport top-secret de quatre pages remis le 20 juin à un haut-responsable de la DIA, l'agence chargée du renseignement militaire, confirmant de précédents rapports sur les capacités d'Al-Nosra, notamment grâce à un de ses membres, Ziyaad Tarik Ahmed, un ancien militaire irakien spécialiste des armes chimiques.

Aucun indice

«Les renseignements indiquaient clairement que le régime Assad et seulement lui pouvait être responsable de l'attaque à l'arme chimique du 21 août», a maintenu lundi la Direction du renseignement national (ODNI), qui chapeaute les diverses agences de renseignement du pays, dont la DIA.

«Il n'y a pas d'indice à l'appui des allégations de M. Hersh allant dans un sens opposé et la suggestion qu'il y a eu une manœuvre pour supprimer des renseignements est simplement fausse», a affirmé à l'AFP le porte-parole de l'ODNI, Shawn Turner.

Selon Seymour Hersh, l'administration Obama n'avait pas repéré de signe avant-coureur d'une attaque malgré la présence de détecteurs à proximité des sites chimiques du régime. Et les accusations de Barack Obama le 10 septembre ne s'appuyaient selon lui pas sur des renseignements interceptés en temps réel mais sur une analyse des communications a posteriori.

«Ce n'était pas une description des événements spécifiques qui ont mené à l'attaque du 21 août, mais le détail d'un processus que l'armée syrienne aurait suivi pour n'importe quelle attaque chimique», avance le journaliste.Le 10 septembre, dans une allocution solennelle, le président américain avait détaillé les preuves de l'implication du régime.

«Nous savons que le régime Assad est responsable. Dans les jours qui ont précédé le 21 août, nous savons que les personnels chargés des armes chimiques d'Assad préparaient une attaque près d'une zone où ils assemblent le gaz sarin. Ils ont distribué des masques à gaz à leurs hommes», avait-il notamment soutenu.

Créé: 09.12.2013, 20h23

Articles en relation

Un navire et 90 jours pour détruire les armes chimiques

Syrie Les Etats-Unis ont dévoilé leur feuille de route pour la destruction de l'arsenal chimique syrien. Les opérations se dérouleront en mer, sur le MV Cape Ray, un cargo de 200 mètres, et prendront «entre 45 et 90 jours». Plus...

L'arsenal chimique syrien sera détruit en mer par les USA

Armes en Syrie Les produits chimiques «prioritaires» seront détruits sur un navire américain. La technique de «l'hydrolyse» sera privilégiée. Plus...

La Suisse fournit du matériel aux inspecteurs en Syrie

Armes chimiques L’armée suisse met à disposition des inspecteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques des antidotes dans le cadre de leur mission en Syrie. Plus...

Syrie: toutes les armes chimiques sont sous scellés

Guerre Les armes chimiques syriennes connues sont sous scellés et les sites de production déclarés inutilisables. Il s'agit d'un premier succès pour la communauté internationale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...