L’Arabie saoudite intègre la Commission des droits des femmes de l’ONU. Absurde!

FéminismeLe royaume wahhabite est le pays le plus rétrograde en matière de droits des femmes. Mais il sera chargé de les défendre

Image d'illustration

Image d'illustration Image: MAGALI GIRARDIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Elire l’Arabie saoudite à la protection des droits des femmes, c’est comme nommer un pyromane chef des pompiers.» Hillel Neuer, directeur général de l’ONG UN Watch à Genève, exprime sa colère dans un tweet sur une élection qui va susciter la polémique.

Le 21 avril, l’Arabie saoudite a été élue à bulletins secrets au sein de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies, parmi treize autres pays entrant dans cette commission du Conseil économique et social de l’ONU, qui compte 45 membres pour la période 2018-2022. Le royaume wahhabite est en effet le pays le plus rétrograde en matière de droits des femmes.

Les Saoudiennes dépendent d’un tuteur masculin, père, frère et mari, ou même fils, pour la plupart des actes de leur vie. Qu’elles veuillent travailler, voyager, sortir de chez elles, parfois. Dans un rapport publié l’été dernier, Human Rights Watch dénonçait la condition des femmes, qui ne peuvent effectuer des transactions, louer un appartement ou porter plainte sans l’accord d’un homme. Quand elles travaillent, elles sont souvent spoliées par leur entourage masculin. Lorsqu’elles cherchent à échapper aux abus de tuteurs violents, et notamment à la violence de leur mari, les femmes restent néanmoins sous tutelle. Idem en cas de divorce. La charia leur accorde par ailleurs peu de droits civils, au contraire des hommes. De plus, elles n’ont pas le droit de conduire une voiture.

Le 28 mars, une jeune étudiante de la ville d’Al Qasim, atteinte d’une arthrose du genou, se filmait au volant, pour dénoncer le fait qu’elle devait se rendre à pied à l’université, malgré son handicap. Quelques heures plus tard, les vidéos de soutien fleurissaient sur Internet. Le mouvement «Résister en marchant» est né de cette mobilisation. Pour protester, des dizaines de Saoudiennes se sont filmées marchant seules dans la rue, comme une forme de revendication.

Lors des sessions d’examen périodique du Conseil des droits de l’homme à Genève, en 2009 et en 2013, le représentant de l’Arabie saoudite a exprimé son accord à la demande d’abolition du système de tutelle masculine. Sans suite. Cette élection à la Commission des droits de la femme rappelle que le royaume – important contributeur de l’ONU et de ses missions – fait depuis plusieurs années le forcing pour figurer en bonne place dans les organes onusiens. En 2015, le représentant permanent de l’Arabie saoudite avait fait campagne pour être candidat, pour le groupe Asie, à la présidence du Conseil des droits de l’homme.

Il y a un an, le royaume avait été retiré d’une liste de pays violant les droits des enfants dans les zones de conflit, concernant la guerre au Yémen. Le secrétaire général d’alors, Ban Ki-moon, était personnellement intervenu devant les menaces de coupes dans les contributions, qui se chiffrent en millions de dollars, au financement des activités de l’ONU.

(TDG)

Créé: 25.04.2017, 17h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les insectes débarquent dans nos assiettes
Plus...