Passer au contenu principal

Application mobile pour lutter contre la faim

A l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation, lundi, SWISSAID annonce avoir développé une nouvelle application.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Keystone

Le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde croît sans cesse. A l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation, lundi, SWISSAID annonce avoir développé une application pour smartphone destinée aux paysans en Tanzanie.

Cette démarche est issue d'une collaboration avec l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), explique l'oeuvre d'entraide dans un communiqué. Elle permet aux paysans «d'échanger leurs connaissances à distance», ajoute-t-elle.

Par exemple, si des agriculteurs voient leurs cultures de chou chinois attaquées par un parasite inconnu, ils peuvent décrire le problème, photo à l'appui, via l'application «Macho Sauti», qui localise le champ. Peu de temps après, des conseils leur parviennent, de la part d'Angelika Hilbeck, spécialiste en la matière à l'EPFZ, ou via des agriculteurs ou spécialistes de la région.

815 millions de personnes ont faim

L'application «connaît un grand succès» dans la région de Bagamoyo, dans le nord-est de la Tanzanie. SWISSAID a introduit cette application, légèrement adaptée, dans la région de Masasi (sud). Quelque 1200 paysans l'utilisent avec succès. Un tiers des problèmes a pu être résolu par les agriculteurs en partageant leurs bonnes pratiques, ajoute l'organisation.

Selon les chiffres récents de l'Organisation des Nations Unies pour l'agriculture (FAO), le nombre de personnes touchées par la faim dans le monde en 2016 a augmenté pour la première fois après des années de déclin. Quelque 815 millions de personnes dans le monde en souffrent.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.