Passer au contenu principal

Appel à la grève dimanche chez Lufthansa

Le personnel de cabine de la compagnie aérienne allemande veut cesser de travailler dimanche prochain. Il réclame une augmentation des salaires.

AFP

Le syndicat du personnel de cabine UFO chez Lufthansa a appelé lundi à une grève de cinq heures dimanche, alors que sa légitimité à représenter les salariés est contestée devant la justice par la compagnie aérienne.

Le personnel de cabine basé à Francfort et à Munich, les deux aéroports allemands les plus fréquentés, doit cesser le travail dimanche entre 04H00 et 09H00 GMT, a annoncé le président du syndicat UFO, Daniel Flohr, dans une vidéo en ligne. «Cinq compagnies du groupe», Lufthansa, Eurowings, Germanwings, Cityline et Sunexpress, «seront concernées par des grèves dans les prochaines semaines», a-t-il ajouté.

De telles «grèves d'avertissement», des débrayages coordonnés de quelques heures, accompagnent souvent en Allemagne les négociations salariales menées de manière saisonnière à partir de l'expiration d'un accord de branche. UFO réclame notamment une augmentation de 1,8% des salaires.

Lufthansa a toutefois indiqué vouloir «maintenir l'intégralité du plan de vol» dimanche et considère comme «illégaux» des appels à la grève venant de UFO, dont le groupe remet en question sa «capacité à représenter» les salariés et le «statut en tant que syndicat». Un tribunal allemand doit se pencher en avril prochain sur la question, alors que UFO est «à moitié mort» selon le quotidien allemand Tagesspiegel.

«Un conflit permanent à la tête de UFO» pèse sur le syndicat, qui est «divisé», a perdu des membres et dont «la situation financière est difficile», explique le journal Handelsblatt. Lufthansa va «évaluer les options de contester la grève devant la justice», a précisé un porte-parole.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.