Un ancien espion américain a aidé Pékin

Etats-UnisUn ancien agent de la CIA, qui était parti en 2007, a plaidé coupable mercredi d'espionnage au profit de la Chine.

Vue aérienne des bureaux de la CIA, en Virginie.

Vue aérienne des bureaux de la CIA, en Virginie. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cet ancien militaire de 54 ans, naturalisé américain, avait rejoint en 1994 la Central Intelligence Agency (CIA), avant de la quitter en 2007 pour s'installer à Hong Kong. Il encourt la réclusion à perpétuité.

Des agents du renseignement chinois l'ont approché trois ans plus tard pour lui proposer de l'argent et de «prendre soin de lui à vie en échange de sa collaboration», indique la justice américaine.

Des agents du FBI, la police fédérale américaine, ont découvert en 2012 dans un de ses bagages des carnets comportant des noms, des contacts et d'autres indications sur des employés et des informateurs de la CIA, comme les adresses d'abris clandestins.

Effondrement du réseau en Chine

Mais il n'a été arrêté que six ans plus tard, sans que les autorités ne précisent pourquoi il avait fallu autant de temps avant que l'ancien agent du renseignement américain puisse être inculpé.

«En aidant délibérément un gouvernement étranger, M. Lee a gravement mis en danger la sécurité de notre pays, ainsi que celle de personnes innocentes, à savoir ses anciens collègues du renseignement», a dit John Brown, directeur adjoint du FBI pour le contre-espionnage.

Cette affaire pourrait être liée à l'effondrement spectaculaire du réseau de la CIA en Chine il y a huit ans. Le «New York Times» avait rapporté en 2017 que les Chinois avaient, entre 2010 et 2012, tué «au moins une dizaine» de sources de la CIA en Chine et emprisonné au moins six autres.

Un ancien agent du renseignement militaire américain a également plaidé coupable en mars d'espionnage au profit de Pékin. «Aucun pays ne pose une menace plus grande et plus grave en matière de collecte de renseignements que la Chine», a déclaré la semaine dernière le directeur du FBI Christopher Wray. (ats/nxp)

Créé: 02.05.2019, 03h57

Articles en relation

Condamné à 14 ans de prison pour espionnage

Russie Un Norvégien a écopé d'une lourde peine pour avoir rassemblé des informations sur les sous-marins russes. La semaine passée, Poutine a laissé entendre qu'il pourrait être gracié après le verdict. Plus...

«Espion» condamné à mort: l'Inde sollicite l'ONU

Diplomatie La condamnation d'un Indien accusé d'espionnage au Pakistan jette le froid sur les relations entre les deux pays. Plus...

Un Américain inculpé à Moscou pour «espionnage»

Russie Paul Whelan, arrêté la semaine dernière, s'est fait inculper par la justice russe pour «espionnage» et a été mis en détention provisoire. Plus...

Prison à vie pour l'ex-boss du contre-espionnage

Chine Arrêté en 2015, Ma Jian, l'ancien vice-patron du ministère de la Sécurité d'Etat, a été reconnu coupable d'avoir touché des pots-de-vin. Plus...

Accusé d'espionnage, il prend perpet' aux Emirats

Abou Dhabi Arrêté à Dubaï en mai dernier, un chercheur britannique a été condamné par un tribunal d'Abou Dhabi à la prison à perpétuité pour espionnage. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...