Le sénateur Dick Durbin: «Barack Obama a appris sa leçon»

Présidentielle américaineLa bonne performance de Barack Obama lors du deuxième débat présidentiel à l’Université d’Hofstra a redonné le sourire aux démocrates.

Le sénateur démocrate de l’Illinois Dick Durbin

Le sénateur démocrate de l’Illinois Dick Durbin Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les rôles se sont inversés mardi soir à l’université d’Hofstra près de New York à l’issue du second débat présidentiel. Assomés il y a 15 jours à Denver, les démocrates étaient rayonnants après la performance solide et agressive de Barack Obama face à Mitt Romney. Dans le camp républicain, les visages étaient plus sombres et les commentaires tournaient surtout autour de la passe d’armes entre le président et Mitt Romney à propos de l’attaque contre le consulat américain à Benghazi en Libye le 11 septembre dernier. Fait rare, le candidat conservateur à la Maison Blanche a été corrigé en direct par Candy Crowkey, la journaliste de CNN qui animait le duel, lorsqu’il a affirmé que Barack Obama n’avait pas parlé d’“acte terroriste” pour décrire l’assassinat de 4 ressortissants américains dont l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye.

«Barack Obama a appris sa leçon», s’est félicité le sénateur démocrate de l’Illinois Dick Durbin au micro de la Tribune de Genève. «Vous ne pouvez pas être présidentiel. Vous ne pouvez pas être réservé. Il faut se battre candidat contre candidat. Il l’était. Il a été puissant ce soir, il a mis Romney sur la défensive. Il a mis en avant des sujets comme sa politique fiscale, l’emploi, le choix pour les femmes. Je pense que le président s’en est très bien sorti. Si certains pensaient que la campagne du président perdait du terrain, celui-ci a apporté sa réponse ce soir. Nous sommes dans la position dans laquelle nous voulions être trois semaines avant le scrutin».

L'interview vidéo de Dick Durbin

Un président studieux qui s’est préparé pour un débat crucial: c’est l’image qu’a voulu faire passer son entourage: «Il a travaillé dur», a poursuivi Dick Durbin. «Je le sais car j’ai parlé à son staff. Le président sait qu’il n’a pas fait une bonne performance (ndlr. lors du premier débat à Denver le 3 octobre). Il était fâché et déterminé à faire mieux.»

Il a beaucoup été question de George W. Bush mardi soir à Long Island, près de New York. Un participant au débat a demandé à Mitt Romney ce qui le différenciait de George W. Bush, mettant le candidat républicain dans une position délicate. L’ancien président conservateur est toujours impopulaire aux Etats-Unis. Mitt Romney a critiqué la politique budgétaire de ce dernier qui a plongé le pays dans les chiffres rouges.

Pour Tom Ridge, ancien Secrétaire à la Sécurité intérieure sous George W. Bush, cet argument était légitime. «Le gouverneur Romney a le droit de suggérer qu’en 2013, lorsqu’il est élu président, ses priorités vont être différentes de celles de George Bush en 2001 après le 11 septembre», a-t-il déclaré. «10 ans se sont écoulés. Il l’a fait avec élégance (....). Les circonstances et les priorités sont différentes et il l’a fait avec respect.»

L'interview vidéo de Tom Ridge:

Tom Ridge a reconnu que Barack Obama avait fait une bonne performance mardi soir: «Le président Obama est très agile, mais il n’a rien dit de différent que ce qu‘il avait dit il y a deux semaines si ce n’est que Mitt Romney ne pourrait pas faire mieux», a nuancé l’ancien membre du cabinet de George W. Bush. «Pour moi, le président avait quatre ans (ndlr. pour agir) et la situation a empiré. La croissance ralentit, le chômage augmente (ndlr. Le chômage a baissé en septembre et est passé de 8,1% à 7,8%). Le déficit augmente, l’accès au capital est plus compliqué. Ce n’est pas une recette pour remettre les Américains au travail».

Créé: 17.10.2012, 08h55

Articles en relation

«Romney ne veut pas des politiques sociales européennes pour les États-Unis»

Présidentielle américaine Peter King, représentant républicain de New York, est optimiste sur les chances de Mitt Romney dans la course à la Maison Blanche Plus...

Le sénateur de l’Ohio Rob Portman: «Le vote suisse fera la différence»

Présidentielle américaine Le sénateur de l’Ohio aux racines helvétiques a incarné Barack Obama lors des préparatifs du débat pour Mitt Romney. Pour la Tribune de Genève, il pèse le...poids du vote suisse dans la présidentielle américaine. Plus...

«Mitt Romney a mis son argent en Suisse pour éviter de payer des impôts»

Présidentielle américaine Martin O’Malley, gouverneur du Maryland, attaque avec virulence le compte en banque suisse de Mitt Romney dans une interview à la Tribune de Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...