Des scènes de chaos à Manhattan et Brooklyn

OuraganRues et bouches de métro inondées, voitures emportées par les flots, coupures de courant massives et chutes d'arbres meurtrières: les New-Yorkais ont subi de plein fouet lundi soir l'impact de l'ouragan Sandy.

La vidéo de la montée de l'eau à Manhattan.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La brusque montée des eaux, poussées par l'ouragan, a notamment provoqué d'importantes inondations dans le quartier de Battery Park, dans le sud de Manhattan, là où se rejoignent l'East River, l'Hudson et la marée. Les télévisions locales ont montré des trombes d'eau se déverser dans le tunnel qui relie Manhattan et Brooklyn (est), sous l'effet des pluies torrentielles et des vents violents.

«Le bas Manhattan est recouvert par l'eau de mer. Je n'exagère pas. L'eau s'engouffre dans le tunnel de Battery», a écrit Howard Glaser, directeur des opérations pour l'Etat de New York et conseiller du gouverneur Andrew Cuomo, sur son compte Twitter @hglaser1. De nombreuses voitures de police, pompiers et ambulances étaient sur place.

New-Yorkais calfeutrés

Il n'y a «pas âme qui vive dans les rues», a constaté une journaliste vivant dans le bas de Manhattan. «On n'entend que le vent et les sirènes des voitures de police, dont les gyrophares sont les seules lumières du quartier». La majorité des New-Yorkais s'étaient calfeutrés chez eux à l'approche de Sandy mais beaucoup ont ignoré les ordres d'évacuation. «Restez chez vous», «il est trop tard pour partir», a déclaré lundi soir le maire Michael Bloomberg, qui avait ordonné dimanche l'évacuation de 375'000 personnes des zones inondables.

En début de soirée, l'East River était sortie de son lit, et au niveau de la 34e rue, se trouvait déjà à 50 mètres à l'intérieur de la ville. Quelques heures plus tard, la crue était montée à certains endroits à un niveau record de 4,2 mètres. Seulement 3'000 personnes ont trouvé refuge dans les 76 centres d'accueil mis en place, d'une capacité de 16'000 lits. «L'an dernier, j'ai accepté d'évacuer pour l'ouragan Irene et il ne s'est rien passé. Donc cette année je reste chez moi, j'ai assez de provisions en cas d'urgence», expliquait Connie Anderson, une employée de 30 ans qui habite Battery Park.

Des millions d'habitants n'ont pas pu aller travailler, les tribunaux et les écoles étaient fermés. Des milliers de touristes ont également dû revoir leurs plans, les principales attractions comme la Statue de la Liberté, l'Empire State building ou même Central park étant fermés. (afp/nxp)

Créé: 30.10.2012, 10h50

Galerie Photos

L'ouragan Sandy traverse New York et l'est des Etats-Unis

L'ouragan Sandy traverse New York et l'est des Etats-Unis L'ouragan Sandy s'est abattu sur New York. Au moins 16 personnes ont été tuées aux Etats-Unis et au Canada.

Articles en relation

Des millions d'Américains ont toujours les pieds dans l'eau

Sandy Beaucoup devaient passer la nuit dans le noir, notamment à New York et dans le New Jersey. Le coût du déluge pourrait s'élever jusqu'à 20 milliards de dollars. Plus...

Une grue menace de s'écrouler sur Manhattan

Ouragan Une grue de construction érigée au-dessus d'un luxueux édifice s'est affaissée sous les vents violents précurseurs de la tempête Sandy. Elle reste dangereusement suspendue dans le ciel de Manhattan. Plus...

Un mort dans le naufrage du bateau des Révoltés du Bounty

Ouragan Sandy L’ouragan Sandy a eu raison de la réplique de l’historique Trois-mâts HMS Bounty, qui a coulé au large de la Caroline du Nord, faisant un mort parmi les 16 membres d’équipage tandis que le capitaine reste porté disparu. Plus...

Visite guidée dans les rues inondées de Brooklyn

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...