Le scandale Petraeus et ses protagonistes

AdultèreUn ancien chef de la CIA, un général, une biographe jalouse et une femme harcelée. Le point sur les acteurs du scandale sexuel de l'ex-chef de la CIA.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis ce week-end, David Petraeus n'est plus perçu comme le chef de la CIA à la carrière irréprochable, mais comme l'homme qui a commis un adultère avec sa biographe, Paula Broadwell. Et qui, le comble pour le patron de la CIA, s'est fait griller par le FBI.

Le scandale fait jaser, surtout depuis qu'il a gagné un second haut gradé, le général John Allen. L'homme que Barack Obama prévoyait de nommer commandant suprême des forces de l'Otan. Passage en revue des différents protagonistes de ce scandale digne d'un film d'espionnage.

David Petraeus

Dans le rôle du héros déchu, David Petraeus. «Il est affreusement intelligent», affirmait au Time en 2007 un officier senior en poste à Bagdad. Diplômé de Princeton, avec un doctorat en relations internationales, David Petraeus s'est distingué en Irak, choisi en 2007 par le président George Bush pour commander les forces de l'armée américaine. Il s'est ensuite rendu en Afghanistan, nommé par Barack Obama au poste de chef des troupes de l'Otan et de commandant de la Force internationale d'assistance et de sécurité.

Le général de 60 ans qui, avant le scandale, «se faisait passer pour un ascète, un sportif et un mari accompli», comme le note Libération, semble jugé à l'unanimité brillant. Même ses opposants, en désaccord avec une guerre en Irak qui s'est transformée en gouffre à dollars et a coûté la vie à des milliers de soldats ne remettent pas en cause son intelligence. Aux Etats-Unis, le général, rescapé de l'ère Bush, a habilement su placer ses pions et se positionner en héros.

Par contre, cet admiré haut gradé, nommé en 2011 directeur de la CIA, ne s'est pas montré un bon tacticien dans sa vie privée. Et le scandale a éclaté. David Petraeus, réputé pour être «un parfait gentleman et un homme de famille», selon le Washington Post, a commis l'adultère. De novembre 2011 à juillet 2012, comme le note le quotidien américain, l'homme, marié à Holly, a entretenu une relation avec sa biographe Paula Broadwell. Ensuite, l'histoire est désormais connue, la jalousie de sa maîtresse, qui a envoyé des mails menaçants à Jill Kelley, une proche amie du général, les a découvert.

Vendredi dernier le général a alors démissionné de son poste de directeur de la CIA. Car si, comme le souligne Stéphane Kinzer du New York Times, relayé par Libération, Allen Dulles, directeur de la CIA de 1953 à 1961 était connu pour avoir eu «au moins des centaines de maîtresses», les mœurs ont changé. Les dirigeants doivent se comporter de manière irréprochable où, du moins, s'arranger pour être d'une discrétion absolue. Pas facile, même pour un directeur de la CIA.

Paula Broadwell

Dans le rôle de la sensuelle maîtresse, Paula Broadwell. Doctorante en affaires publiques d'Harvard, cette ancienne étudiante de la prestigieuse académie militaire de West Point, a fait de l'art de la guerre une passion. Pas étonnant, donc, que l'ambitieuse Paula Broadwell se soit vivement intéressée à David Petraeus. Elle le rencontre en 2006, alors que le général donne à Harvard une conférence sur la contre-insurrection. Sous le charme, elle se présente au général, puis de fil en aiguille se lance deux ans plus tard dans l'écriture de son élogieuse biographie «All In: The Education of General Petraeus».

Pour rédiger cet ouvrage devenu un best-seller du New York Times, la talentueuse Paula Broadwell se rend un an en Afghanistan, et mène plusieurs interviews avec son héros de général. Celle qui a servi plus de dix ans dans l'armée, s'est alors rapprochée de David Petraeus entre deux foulées de jogging à Kaboul. Leur proximité n'était d'ailleurs pas du goût de tout l'entourage de David Petraeus. Certains collaborateurs du général jugeaient que la jeune femme, âgée de 40 ans, portait des tenues inadaptées pour l'Afghanistan et s'épanchait un peu trop sur Facebook au sujet de détails opérationnels, souligne le Washington Post. D'un autre côté, par contre, cette mère de deux enfants était perçue comme une femme à l'intelligence fine. Mais cette battante qui a participé à plusieurs Ironman, n'a pas réussi à combattre ses émotions. Et sa jalousie l'a trahie.

Jill Kelley

Dans le rôle de la mystérieuse amie, Jill Kelley. La brune d'origine libanaise, qui vit à Tampa en Floride avec son mari Scott et leurs trois enfants, dans une maison à 1,3 million de dollars, selon le Daily Mail est celle par qui le scandale a éclaté. Amie proche de la famille Petraeus depuis cinq ans, comme elle et son mari l'ont affirmé dans un communiqué, elle officie bénévolement comme agent de liaison sociale sur la base aérienne MacDill à Tampa.

En contact régulier avec le général Petraeus, elle semble avoir attisé la jalousie de sa maîtresse Paula Broadwell. «Touche pas à mon mec», «Je sais ce que tu as fait», voilà les messages anonymes qu'elle aurait reçu de l'écrivain et desquels elle s'est plainte à son ami agent du FBI. Une erreur stratégique pour le bien être de sa famille, puisque si l'enquête du FBI a mené à la démission de son ami David Petraeus, elle a aussi révélé une correspondance «inappropriée» entre la jeune Jill Kelley âgée de 37 ans, et le général John Allen, chef de la coalition en Afghanistan, qui occupait auparavant un poste de commandant en Floride.

Entre 2010 et 2012, Jill Kelley et John Allen semblent avoir échangé des centaines de courriels. Si le contenu de ces messages est pour l'heure inconnu, le général a nié une relation d'ordre sexuelle avec la jeune femme, l'affaire n'est pas encore éclaircie. Jill Kelley semble un bourreau des cœurs, puisque avant le scandale, son ami agent du FBI lui aurait envoyé des images de lui torse nu. Mais pour se défendre la jeune femme a recruté les services des meilleurs avocats de Washington, dont Judith Smith, ancienne avocate de Monika Lewinsky comme le souligne Le Figaro. Un présage?

John Allen

Dans le rôle de la pièce rapportée, le général John Allen. Le successeur de David Petraeus à la tête des forces américaines en Afghanistan, a mené jusqu'alors une carrière militaire sans histoires. Le haut gradé de 59 ans, engagé de longue date au sein de l'armée américaine, a jusqu'aux faveurs du président américain qui a «une très haute opinion du général», comme le remarque l'AFP.

A priori, si ce n'est via l'armée, dans le privé, John Allen et David Petraeus n'ont pas de lien spécifique. Pourtant, le général quatre étoiles s'est retrouvé au coeur du scandale qui a frappé son successeur. Et sa nomination au poste de commandant suprême des forces de l'Otan est en jeu.

Le général est accusé d'avoir envoyé des courriels inappropriés à Jill Kelley. L'homme marié entretenait-il une relation avec la riche brune? Mystère. John Allen et la jeune femme travaillaient ensemble à Tampa, alors qu'il était le numéro deux du commandement américain chargé du Moyen Orient et du Sud-Ouest asiatique. Une source proche du général rapporte sur le site du Washington Post que le général et Jill Kelley n'ont eu aucune liaison, leur courrier étant des «échanges de routine». Et qu'«il n'a jamais été seul avec elle».

Le général était pourtant régulièrement invité aux soirées mondaines organisées par Jill Kelley, qui réunissait tout le gratin militaire de Tampa. Et aurait utilisé dans ses messages les termes «mon coeur» et «ma chérie». Mais par pure amitié selon ce proche de John Allen. L'intrigue Petraeus n'a pas fini de rebondir.

Créé: 14.11.2012, 16h51

Articles en relation

Le général Allen garde la confiance de son supérieur

Affaire Petraeus Leon Panetta a déclaré maintenir sa «confiance» envers le général John Allen, chef de la coalition en Afghanistan, mis en cause pour son rôle dans le scandale ayant coûté son poste au directeur de la CIA David Petraeus. Plus...

Le scandale Petraeus gagne le général Allen

Courriels «déplacés» Cette annonce fait suite à la découverte par le FBI d’une correspondance «inappropriée» entre lui et une amie du chef démissionnaire de la CIA David Petraeus. Plus...

Paula Broadwell, une carrière brisée par l'adultère

Affaire Petraeus Qui est donc la femme qui a fait chuter le patron de la CIA? Portrait d'une ancienne militaire experte de la lutte antiterroriste reconvertie en écrivain à succès. Plus...

Un général de l'OTAN embourbé dans le scandale Petraeus

Etats-Unis Le général américain John Allen, commandant des forces de l'OTAN en Afghanistan, est l'objet d'une enquête pour avoir envoyé des courriels à une femme liée au scandale sexuel dans lequel l'ex-chef de la CIA est impliqué. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...