Une primaire démocrate déjà clé pour la Maison-Blanche

États-UnisLe vétéran Bernie Sanders et le nouveau venu Pete Buttigieg sont favoris mardi dans le New Hampshire. Quitte ou double pour Joe Biden.

Pete Buttigieg (à g.) serrant la main de Bernie Sanders avant un débat télévisé vendredi à Manchester, dans le New Hampshire.

Pete Buttigieg (à g.) serrant la main de Bernie Sanders avant un débat télévisé vendredi à Manchester, dans le New Hampshire. Image: AP PHOTO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Ce gars n’est pas Barack Obama.» La critique de Joe Biden prononcée samedi dans le New Hampshire à l’encontre de Pete Buttigieg reflète l’enjeu de la primaire de mardi pour l’ancien vice-président de Barack Obama. Il a été largement battu la semaine dernière dans l’Iowa par Pete Buttigieg, 38 ans, et Bernie Sanders, 78 ans, deux vainqueurs séparés par 0,1% des voix. Et alors qu’il devait représenter les espoirs des modérés dans un Parti démocrate divisé entre les centristes nostalgiques des années Obama et l’aile gauche emmenée par Bernie Sanders, Joe Biden aborde déjà le scrutin dans la peau d’un candidat aux abois.

Dans l’immédiat, la menace pour l’ancien vice-président s’appelle Pete Buttigieg. Il revendique lui aussi le flambeau Obama et il a de la répartie. «Il a raison, je ne le suis pas (ndlr: Barack Obama)», a répondu Pete Buttigieg à Joe Biden dimanche sur CNN. «Et lui non plus.» Une semaine à peine après un décompte des voix qui a tourné au fiasco dans l’Iowa, la primaire du New Hampshire se profile comme un duel entre le centrisme de Pete Buttigieg et la «révolution politique» de Bernie Sanders.

Au coude-à-coude

Déjà inséparables dans l’Iowa, Pete Buttigieg et Bernie Sanders sont au coude-à-coude dans le New Hampshire. Un dernier sondage réalisé par WBZ, le quotidien «Boston Globe» et l’Université Suffolk donne 24% d’intentions de vote à Bernie Sanders, le sénateur de l’État voisin du Vermont, et 22% à Pete Buttigieg.

«Nous avons un nouveau venu à la Maison-Blanche, et regardez où ça nous a menés»

L’ancien maire de South Bend et ancien combattant diplômé de Harvard a connu une rapide ascension dans les sondages ces derniers jours. Il a étrenné son statut de favori vendredi lors d’un débat au cours duquel il a dû essuyer des attaques de la part de ses adversaires pour l’investiture démocrate. La sénatrice Amy Klobuchar, une candidate qui ambitionne elle aussi d’incarner les espoirs démocrates centristes, a comparé Pete Buttigieg à Donald Trump en fustigeant vendredi les critiques contre les parlementaires de son jeune adversaire. «C’est facile de s’en prendre à chacune des choses que font les gens, parce que c’est populaire et cela vous fait paraître comme un nouveau venu cool, a martelé la sénatrice de 59 ans. Nous avons un nouveau venu à la Maison-Blanche, et regardez où ça nous a menés.»

Malgré une performance solide lors du débat de vendredi, Amy Klobuchar reste loin derrière Pete Buttigieg et Bernie Sanders dans les sondages. Le sénateur populiste du Vermont fait figure de favori dans le New Hampshire, un État qu’il avait remporté avec plus de 60% des voix contre Hillary Clinton en 2016. Il a récolté 96 millions de dollars en 2019, un record parmi les candidats démocrates, auxquels il a rajouté 25 millions de dollars levés en janvier.

Ce trésor de campagne place Bernie Sanders en position de force face à ses adversaires. Et sa rivalité avec Pete Buttigieg a éclaté samedi soir lors d’un événement du Parti démocrate réunissant les candidats à la Maison-Blanche à Manchester, la principale ville du New Hampshire. Les supporters de Bernie Sanders ont ouvert les hostilités et hué Pete Buttigieg quand celui-ci a critiqué leur candidat en affirmant qu’il divisait les démocrates. Les pro-Buttigieg ont contre-attaqué lorsque Bernie Sanders a pris la parole.

Profonde division

Ces frictions reflètent la profonde division du Parti démocrate à l’heure où le Parti républicain a décidé de faire bloc derrière Donald Trump. Elles pourraient aussi offrir une opportunité à un homme qui ne se présente pas dans le New Hampshire mais dont l’ombre plane sur la primaire: Mike Bloomberg. Le milliardaire et ancien maire de New York entrera en lice le 3 mars lorsque plus d’une dizaine d’États organiseront leurs primaires.

Pendant que ses adversaires se déchirent dans le New Hampshire, Mike Bloomberg fait campagne dans des États qui seront clés pour l’investiture démocrate dans les semaines à venir: le Texas, la Californie, le Michigan et la Pennsylvanie. Dans un Parti démocrate où les milliardaires n’ont pas bonne presse, l’ancien maire de New York ne se cache pas de pouvoir faire campagne grâce à une fortune de 60 milliards de dollars. Au lendemain des caucus de l’Iowa, il en avait même ri: «Les gens me demandent: «Voulez-vous vraiment une élection entre deux milliardaires new-yorkais?» avait-il lancé lors d’un meeting à Philadelphie en faisant allusion à Donald Trump. «Ce à quoi je réponds: «Qui est l’autre?»

Créé: 09.02.2020, 22h05

Articles en relation

Qui est cet homme de 38 ans qui veut défier Trump?

États-Unis Pete Buttigieg, le jeune candidat démocrate au nom imprononçable, a convaincu les électeurs de l’Iowa avec son message d’espoir proche de celui de Barack Obama. Portrait. Plus...

Bernie et Joe, duo inoxydable pour la Maison-Blanche

États-Unis À moins d’un mois des primaires démocrates dans l’Iowa, Bernie Sanders prend la tête des sondages. Il devance Joe Biden, qui résiste malgré ses gaffes et les attaques de Trump. Plus...

Joe Biden, inoxydable espoir des anti-Trump

États-Unis Bras droit d’Obama pendant huit ans, il slalome entre hésitations et attaques. À 76 ans, il reste en haut des sondages. Plus...

Tous les candidats sont contre Joe Biden à Miami

États-Unis Vingt candidats démocrates à l’investiture de leur parti pour 2020 s’affrontent dans deux débats organisés à Miami. Plus...

Bernie Sanders, un soliste dans le chœur des «battons Trump»

États-Unis Alors que les caucus de l’Iowa ont lancé lundi la campagne présidentielle américaine, le sénateur du Vermont mène la charge des candidats démocrates contre le président des États-Unis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...