Passer au contenu principal

Les plantations de coca en hausse en Colombie

Les surfaces colombiennes dédiées à la culture de la coca et la production de cocaïne sont en hausse avertit l'ONU.

Image d'archive
Image d'archive
Keystone

La surface des plantations de coca en Colombie a progressé de 52% en 2016 par rapport à l'année précédente, et la production de cocaïne de 34%, a alerté vendredi l'ONU dans son rapport annuel sur ce sujet.

Les cultures de coca sont passées de 96'000 hectares en 2015 à 146'000 en 2016, a expliqué lors d'une conférence de presse le représentant en Colombie du Bureau des Nations unies contre la drogue et la criminalité (ONUDC), Bo Mathiasen. De son côté, la production de cocaïne a atteint 866 tonnes en 2016, contre 646 en 2015, a-t-il ajouté.

«Le rapport montre un panorama complexe, les chiffres traduisent une hausse» significative, a déclaré Bo Mathiasen, qui estime néanmoins qu'il y a de l'«espoir» pour une «solution viable» au problème de la culture de la coca et la production de cocaïne en Colombie.

Pas d'expansion

«La hausse se concentre dans des zones qui produisaient déjà de la coca par le passé, nous ne sommes pas face à un phénomène d'expansion», a tenu à préciser Leonardo Correa, coordinateur du Système intégré de surveillance des cultures illicites (SIMCI), l'organisme de l'ONUDC qui a réalisé le rapport annuel.

Le Conseil de sécurité de l'ONU vient de décider à l'unanimité la création d'une nouvelle mission en Colombie pour aider les rebelles de la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) à réintégrer la société et ainsi favoriser le processus de paix.

Les Farc ont contrôlé pendant des décennies des zones dans lesquelles la culture des feuilles de coca, ingrédient de base de la cocaïne, étaient florissantes. Les fermiers recevront des subventions pour se tourner vers d'autres cultures.

La mission de l'ONU actuellement dans le pays a annoncé avoir commencé à détruire l'arsenal remis par les combattants des Farc, qui ont rendu une partie de leurs armes le 27 juin, dans le cadre de l'accord de paix historique signé avec le gouvernement.

La Colombie est le principal producteur d'Amérique latine, suivi par le Pérou et la Bolivie, selon le rapport.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.