Les manifestations anti-Maduro font un mort

VenezuelaLes manifestants ont bloqué plusieurs rues pour rappeler leur opposition au projet de constituante du président.

Les blocages de rues par les opposants au gouvernement et à l réforme de la constitution ont aussi provoqué des heurts avec la police, à Caracas notamment, lundi 10 juillet 2017.
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des affrontements entre forces de sécurité vénézuéliennes et partisans de l'opposition protestant contre le projet d'Assemblée constituante du président Nicolas Maduro ont fait un mort parmi les manifestants. Des dizaines de personnes ont été blessées.

Le ministère public a annoncé sur Twitter enquêter sur «la mort d'un jeune de 16 ans lors d'une manifestation» dans la ville de La Isabelica (nord).

Le secrétaire général de l'Organisation des Etats américains (OEA), Luis Almagro, a «condamné la mort d'un autre jeune manifestant au Venezuela». Dans un message sur twitter il ajoute que «seule la démocratie mettra fin à la violence contre le peuple». Un candidat à la Constituante, José Luis Rivas, 42 ans, a quant à lui été tué par balle par des inconnus en faisant campagne dans la ville de Maracay (centre). Le parquet, qui a ouvert une enquête, n'a pas donné de détails.

Par ailleurs, neuf militaires ont été blessés à travers le pays, a fait savoir Sergio Rivero, commandant de la Garde nationale.

Barricades

Avec des barricades faites de cordes, de véhicules, d'arbres et de détritus, des groupes d'antichavistes (du nom d'Hugo Chavez, président de 1999 à sa mort en 2013) ont participé à un «grand blocage» pour accroître la pression sur le gouvernement.

«Ce peuple est décidé à poursuivre la lutte pour la liberté. Dimanche aura lieu l'acte de désobéissance civile le plus important de l'histoire du Venezuela», s'est exclamé Freddy Guevara, vice-président du Parlement contrôlé par l'opposition, au cours d'une opération de blocage à Caracas.

L'opposition a prévu une consultation populaire symbolique sur l'Assemblée constituante le 16 juillet.

Libération de Lopez

Fermement opposés au projet de Constituante, les adversaires du chef de l'Etat socialiste se sentent encouragés depuis la libération de prison d'un de leurs emblématiques porte-drapeau, Leopoldo Lopez, 46 ans, désormais assigné à résidence.

L'opposition voit dans cette remise en liberté un «succès» obtenu grâce aux manifestations. Elle assure qu'elle continuera à «lutter» pour la libération des plus de 400 «prisonniers politiques» qu'il y a encore selon elle au Venezuela.

Plus de 90 morts au total

Depuis le début de la vague de protestation, il y a plus de trois mois, 93 personnes sont décédées. En face, le camp présidentiel assure que rien n'arrêtera la Constituante, dont les 545 membres doivent être désignés le 30 juillet.

Selon l'agence de conseil Datanalisis, près de 70% des Vénézuéliens sont opposés à la Constituante et 80% dénoncent la gestion du chef de l'Etat. L'opposition qualifie ce projet de «fraude», dans un pays en plein naufrage économique, ruiné par la chute des cours du pétrole. (afp/ats/nxp)

Créé: 11.07.2017, 06h20

Galerie photo

Le Venezuela en pleine crise  (Mars 2013 - août 2017)

Le Venezuela en pleine crise (Mars 2013 - août 2017) Au Venezuela, la vague de manifestations hostiles au président socialiste Nicolas Maduro monte en puissance. L'exaspération reflète les crises économiques et politiques profondes qui secouent le pays depuis 2013.

Articles en relation

100e jour de mobilisation de l'opposition

Venezuela L'opposition vénézuélienne a célébré par des manifestations le 100e jour de leur mobilisation contre le gouvernement Maduro. Plus...

Pourquoi la Justice de Maduro a fait «libérer» l'opposant Leopoldo Lopez

Venezuela Il est sorti de prison samedi et a été assigné à résidence. Pour raisons «médicales» ou par pure tactique politicienne? Plus...

Lopez libéré de prison et assigné à résidence

Venezuela Le plus emblématique des opposants vénézuéliens est sorti de prison après 3 ans derrière les barreaux, et assigné à résidence. Plus...

L'Eglise contre la «dictature» de Maduro

Venezuela L'Eglise catholique a accusé vendredi le gouvernement Maduro d'être une dictature «contre un peuple qui réclame la liberté». Plus...

Nouveaux heurts entre manifestants et policiers

Venezuela L'opposition reste mobilisée à Caracas, où des affrontements ont eu lieu jeudi avec la police. La Cour suprême a été prise pour cible. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...