Passer au contenu principal

Pour Justin Trudeau, les élections ressemblent au chant du cygne

Lundi, le premier ministre du Canada remettra son titre en jeu. Ses chances d’être réélu fondent comme neige au soleil.

Encore favori il y a quelques semaines, Justin Trudeau est aujourd’hui en chute libre.
Encore favori il y a quelques semaines, Justin Trudeau est aujourd’hui en chute libre.
AFP

Encore favori il y a quelques semaines pour les élections fédérales canadiennes, Justin Trudeau est aujourd’hui en chute libre. Au point d’avoir lancé mercredi un cri du cœur afin d’exhorter les électeurs à voter en faveur du Parti libéral pour éviter une victoire conservatrice.

Comment Justin Trudeau, qui a longtemps fait figure de jeune premier, en est-il arrivé là? «Il a fait beaucoup de promesses sans les tenir et son bilan est loin d’être éblouissant», résume Lise, 69 ans, rencontrée au centre-ville de Québec. Séduite il y a quatre ans par le premier ministre en herbe, elle est revenue à ses premières amours et votera pour le Bloc québécois, indépendantiste. Cédric, 32 ans, comme nombre de ces concitoyens, ignore encore à qui il donnera sa voix. «En 2015, j’ai voté libéral pour me débarrasser des conservateurs. Il est possible que je fasse pareil pour éviter leur retour au pouvoir et ce sera clairement un vote subi et non choisi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.